John Singer Sargent - John Ridgely Carter (1901)

Sodome et Gomorrhe

Sodome et Gomorrhe est le quatrième volet d’À la recherche du temps perdu.

« […] L’amour cause ainsi de véritables soulèvements géologiques de la pensée. Dans celle de M. de Charlus qui, il y a quelques jours, ressemblait à une plaine si uniforme qu’au plus loin il n’aurait pu apercevoir une idée au ras du sol, s’étaient brusquement dressées, dures comme la pierre, un massif de montagnes, mais de montagnes aussi sculptées que si quelque statuaire au lieu d’emporter le marbre l’avait ciselé sur place et où se tordaient, en groupes géants et titaniques, la Fureur, la Jalousie, la Curiosité, l’Envie, la Haine, la Souffrance, l’Orgueil, l’Epouvante et l’Amour. »

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Frédéric Chopin, Nocturne No. 1 en Si bémol mineur, Op. 9, interprété par Henryk Sztompka (1959, domaine public).

Livre ajouté le 02/04/2012.
Consulté ~67 072 fois

Lu par Pomme

Suggestions

37 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Julien G, ravie de vous “connaître”! Je vous remercie sincèrement pour la réparation du fichier et vous félicite chaleureusement pour votre travail sur le site.

    1. Merci pour ce sympathique message. C’est un travail de longue haleine mené avec les fondateurs du site… le fruit de plusieurs mois de travail et de plusieurs années de réflexion ! J’espère sincèrement que cette nouvelle version facilitera l’accès au plus grand nombre de toutes ces belles et libres lectures. Et qu’il facilitera aussi le partage de leurs lectures aux donneurs et donneuses de voix comme vous !

  2. Non, YanDaOne, pas d’effort “titanesque” quand la passion est là qui nous pousse. J’apprécie néanmoins très vivement votre gros compliment. Merci à vous.

  3. Merçi Pomme de m’avoir permis de découvrir ce brillant chefs-d’oeuvre d’une actualité troublante….
    Sachez que je suis conscient de l’effort titanesque qu’il vous a fallu déployer afin de nous offrir ce cadeau et j’apprécie énormément.
    Excellente narratrice!

  4. Voilà de la persévérance bien récompensée, Daphné! Je suis bien heureuse d’avoir contribué à cette réussite. Je vous souhaite maintenant une bonne continuation.

  5. Il y avait vingt-cinq ans que j’essayais de me plonger dans la lecture de Proust, mais, après trois tentatives infructueuses, j’avais laissé tomber. Les confinements aidant, je m’y suis plongée avec beaucoup de bonheur. Merci infiniment pour les immensed cadeaux que vous nous faites de votre temps et de votre voix !

  6. Aurora, vous êtes la première à me signaler ce problème. Avez-vous essayé de retélécharger le fichier? Car depuis le temps que cette lecture est en ligne, je m’étonne qu’un réel problème existe…

  7. Il me semble qu’il manque quelques pages (ou minutes) avant le chapitre IV l’archive chapitre 3 Partie 05 s’arrête à la minute 20 alors qu’elle en a 47
    Voici la dernière phrase entendue: “D’un jour à l’autre elle ne peut manquer d’apprendre, et cela m’étonne…”

  8. Bonjour”Pomme”
    Nous venons vous et moi de terminer la lecture de Sodome Et Gomorrhe il me tarde de vous retrouver avec la suite .Merci merci merci…ô combien merci
    Bernard xeridat

  9. Oui, Caron, la littérature peut être un baume, parfois. Ce n’est pas le moindre de ses mérites. Merci pour le compliment, Caron.
    Pomme

  10. Bonjour,
    Merci Pomme pour cette excellente lecture. J’avais oublié beaucoup de passages. Particulièrement , en ce qui concerne la maladie et la mort de la grand-mère. Quand on a connu le deuil et qu’on connaît des gens malades, quel bien cela fait ! C’est génial et merveilleusement juste.

  11. Les “digressions absconses”, comme vous le dites si bien, Fabien, étaient justement très délicates à lire à voix haute. Votre fidélité me donne l’espoir que j’ai gagné cette gageure…
    Merci à vous, Fabien.

  12. J’apprécie particulièrement votre excellente lecture car les digressions absconses qu’utilise l’auteur m’oblige à les écouter deux ou trois fois pour bien les comprendre.
    Votre belle voix m’est alors encore plus précieuse.
    Merci Pomme.

  13. Merci Pomme pour votre excellente lecture. Je voudrais signaler un probleme avec le fichier “chapitre 3, partie 5”, qui s’arrete brutalement a 22:03 minutes. (Veuillez pardonner l’absence d’accents dans ce message, clavier anglais)

  14. De temps en temps Je repasse un peu de francais que j’etudiais un temps ou j’etais bien plus jeune. Internet et ce site merveilleux encouragent cet interet d’une facon nouvelle et votres lectures (cette est la seconde apres germinal de Zola) le rendent plus amusant. MERCI. Je m’excuse de mon mauvais francais…….

  15. Chère Pomme,

    Après avoir lu ce livre excellent, quel plaisir cerait d’écouter avec votre voix incomparable un autre livre semblable- Les 120 journées de Sodome.

  16. Ma chère Pomme,
    Je viens d’entendre les derniers mots de “Du côté de Guermantes” et je me prépare avec délice à vous écouter dans ce recueil-ci. Mais avant je veux vous dire un grand merci. Tous ces livres lus par vous ont désormais pour moi une autre musique, celle de votre voix si familière.
    Merci pour votre temps et votre talent. Je vous embrasse.
    Marie-Ange

  17. suite de la lecture de ROUSSEAU

    Un même texte avec différents lectrices ou lecteurs ne peuvent qu’apporter un plus.

    Personellement je suis incapable d’écouiter tel texte avec un lecteur alors qu’un autre texte lu par ce même lecteur peut m’être audible, voire agréable à l’écoute.

    Je vous remaercie encore pour votre charmant dévoument.

  18. A Mélis: toute ma gratitude pour votre fidélité.
    A Pierre Louis: sachez que votre commentaire est un véritable cadeau pour moi.
    Bien amicalement à tous deux, Pomme.

  19. Vous avez une très belle voix, Pomme; élocution, intonation et prononciation parfaits. C’est un vrai plaisir de revisiter Proust avec votre voix nous caressant les oreilles. Chômeur de longue durée, votre lecture me fait la vie plus facile et j’aimerais vous donner un petit quelque chose mais les temps sont difficiles. Un grand MERCI!!

  20. Comme Sophie, j’ai écouté les Rougon-Macquart, et c’est un vrai bonheur de vous écouter lire Proust.
    Actuellement j’écoute “Du côté de Guermantes”, et je me réjouis d’avoir Sodome et Gomorrhe à venir…
    Mille merci !!

  21. Après avoir écouter les Rougon-Macquart, j’ai décidé de me lancer dans Proust et quelle joie de retrouver à nouveau votre voix !
    Début mars, n’ayant pas trouvé Sodome et Gomorrhe en audio, j’ai décidé de le commencer seule. Manquant de temps et de concentration je l’ai un peu délaissé… Mais je vais pouvoir reprendre le fil de l’histoire !
    Merci (un petit mot qui en dit beaucoup).

  22. Chère Cabicha, je suis sincèrement touchée par ton commentaire et heureuse de pouvoir modestement soulager un petit peu un difficile quotidien. Bien amicalement, Pomme.

  23. MERCI ! MERCI! MERCI! Pomme, je continue avec toi de passer des heures de pur bonheur en me plongeant dans l’univers de Proust. Sans être une fuite c’est un temps d’évasion salutaire qui m’aide à faire face à une réalité très difficile depuis quelques mois.

    Les mots sont faibles pour vous dire à quel point je suis contente lorsque je vois des auteurs que j’aime lus par des voix qui me sont maintenant familières. Il y des voix, des textes pour divers états d’esprit. Il n’y a pas un jour sans au moins une heure d’écoute attentive. Vous faites partie de ma vie.