Charity Royall

Plein Eté

« Tout en écoutant Mr Royall, le souvenir des souliers boueux de Liff Hyatt écrasant les fleurs blanches de la ronce traversa l’esprit de Charity. Pareille aventure lui était arrivée en elle, quelque chose avait fleuri, quelque chose d’éphémère mais d’exquis, quelque chose qu’elle avait du voir piétiné sous ses yeux.
Et tandis que cette pensée l’emplissait, elle apercevait Mr Royall devant elle, toujours appuyé contre le chambranle de la porte, mais abattu, diminué, comme si le silence de la jeune fille était la réponse qu’il redoutât le plus. »

Publié en 1917, Plein Été (Summer) est l’un des deux romans d’Edith Wharton qui se déroulent en Nouvelle-Angleterre.

Remarquablement construit, sa peinture de l’éveil à la sensualité d’une jeune femme, à la fois forte et fragile, au sein d’une petite société corsetée dans ses certitudes et ses faux-semblants, fit scandale à l’époque.

Charity Royall est l’une de ces héroïnes d’Edith Wharton qu’on n’oublie pas.

 

Traduction : Traduction anonyme parue dans La Revue de Paris en 1917.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

Consulter la version texte de ce livre audio : Première Partie, Deuxième Partie, Troisième Partie, Quatrième Partie

Illustration : William-Adolphe Bouguereau, Head of a young girl
Références musicales :

Max Bruch, Kol Nidrei, interprété par l’ensemble Davis High School Symphony Orchestra (domaine public)

Livre audio ajouté le 03/09/2014.
Consulté ~14 370 fois

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

52 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je ne connaissais pas cette règle des 70 ans! quel dommage, mais j’attends avec grande impatience cette suite (sans pressions!). C’est merveilleux d’aller voir ce qui arrive et d’attendre…
    Elisabeth

  2. Bonjour Sans-Dents,
    Sans forfanterie, je pense que vous avez fait le bon choix. Il vous reste à attendre une hypothétique lecture de “Merci pour ce moment” sur Littérature Audio, dans un bon siècle quand ce livre sera libre de droits… Il faudra juste un peu de patience. 🙂 …
    Merci pour votre intérêt pour Edith Wharton !

  3. J’ai hésité beaucoup entre lire «Merci pour ce moment» et écouter «Plein Eté», mais certains commentaires favorables et motivés m’ont fait pencher pour Wharton.
    Merci à tous.

  4. Merci beaucoup Pauline, je suis très sensible à votre commentaire. Je suis heureux que “Plein été” vous ait plu.
    Vous avez raison, le personnage de Mr Royall est vraiment troublant. Ce personnage pourtant taciturne porte beaucoup de l’émotion du livre ; Edith Wharton a un immense talent pour créer ces personnages ambigüs, tour à tour attachants et repoussants.
    Un grand merci pour vos encouragements qui me sont très précieux.

  5. Votre interprétation est très, très belle ! L’amour n’est-il donc jamais le plus fort chez Edith Wharton ? Comme Lily Bart et Halo Tarrant, Charity est autant victime de l’étroitesse de la société que de la lâcheté et de l’inconséquence des hommes – la fin est très troublante, comme le personnage de Mr Royall…c’est un bien beau livre audio que vous nous avez offert ! Merci

  6. Merci pour vos commentaires Flora et Christine !

    Flora, votre remarque me fait particulièrement plaisir car je passe beaucoup de temps à chercher une illustration qui convienne. J’aime essayer de trouver une illustration qui représente l’image que je me fais du personnage, ce qui demande beaucoup de recherches.

    Christine, vous avez très bien résumé ce livre. Je suis heureux de vous avoir fait découvrir Edith Wharton, qui est un de mes auteurs préférés 🙂
    Amicalement

  7. Merci Infiniment Vincent pour la lecture de ce splendide “portrait de jeune fille”.
    E. Wharton (que je ne connaissais pas) peint ici magnifiquement une Charity emprisonnée entre son devoir et son vouloir, entre son passé et cet avenir qu’elle voudrait mais craint de ne pas mériter, entre une sexualité rabrouée, crucifiée et pourtant synonyme de bonheur.
    Votre voix et votre ton servent à merveille ce roman. Encore merci!

    Christine

  8. Monsieur de l’Épine,

    En plus de vos lectures tellement agréables,
    vous avez l’œil juste et la main heureuse pour
    choisir les illustrations ;
    cette jeune fille colle très bien au texte.
    Merci de nous offrir E.Wharton !
    C’est très apprécié !

  9. Bonjour !
    Merci beaucoup pour tous vos encouragements. Je suis très heureux que ce récit que je trouve très émouvant vous ait plu.
    Elisabeth, malheureusement, je n’ai pas tant le choix que cela ! Beaucoup des oeuvres d’Edith Wharton ne sont pas libres de droit en français car le traducteur n’est pas décédé depuis plus de 70 ans. Seules deux nouvelles “Le retour à la maison” et “Le jour des funérailles”, ainsi que le roman “Au temps de l’innocence” bénéficient à ma connaissance d’une traduction anonyme que nous avons le droit d’utiliser, et je les lirai très certainement.
    Je produirai probablement aussi mes propres traductions de “The Moving finger”, “The diagnostic” et “Afterwards”, qui sont de courtes nouvelles.
    Mais il me faudra beaucoup de temps pour tout cela car vous l’avez remarqué, je ne travaille pas très vite. Et il y a aussi d’autres auteurs que je veux continuer à lire 🙂 Mais j’avoue avoir trouvé en Edith Wharton un auteur dont le style et la narration me conviennent et me plaisent 🙂

  10. • • •More