Page complète du livre audio gratuit :


RENARD, Jules – Poil de carotte (Adaptation théâtrale)

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 1h 17min | Genre : Théâtre


Poil de Carotte 1902

Comédie en un acte de Jules Renard représentée pour la première fois le 2 mars 1900, au théâtre Antoine. Cette pièce est une adaptation du roman Poil de carotte publié en 1894.

Chef-d’œuvre du théâtre naturaliste, cette pièce n’a pas pris une ride. N’importe quel enfant mal aimé se reconnaîtra aisément derrière cette satire amère de la famille. Toutefois, ce qui a changé, c’est qu’à cette époque les couples mal assortis ne divorçaient pas, alors que de nos jours c’est monnaie courante. Poil de Carotte aurait-il été plus heureux si ses parents s’étaient séparés ? Question à méditer…

Depuis plus d’un siècle, le succès de cette pièce ne s’est jamais démenti et il est rare qu’elle ne soit pas à l’affiche de quelque théâtre parisien ou de province.
Bonne écoute, et puisse cette lecture vous donner envie d’aller au théâtre !

P.-S. : Une lecture à deux voix réalisée avec Sabine sera bientôt disponible sur Audiocite.net.

Illustration : Poil de Carotte, par Félix Vallotton (1902).

Poil de carotte (Adaptation théâtrale).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Théâtre, ,

 

Page vue 4 450 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Ahikar le 11 novembre 2017

    Bonjour,

    Pour info, la pièce est très différente du roman. Le public visé n’est pas le même. Le roman visait un public jeune, alors que la pièce élargit les thèmes (la famille, la mésentente, le manque de communication, la difficulté à vivre ensemble) et vise un plus vaste public.

    Extrait d’une conférence prononcée par Jules Renard le samedi 29 octobre 1904, devant les adhérents de l’Amicale de la Nièvre :

    « J’avais porté longtemps, fort longtemps, Poil de Carotte et je m’en étais délivré d’abord par le livre. J’allais mieux, pas tout à fait pourtant. Malgré le bon accueil ou à cause du bon accueil fait au livre intitulé Poil de Carotte, il me restait encore du Poil de Carotte. (Il m’en reste encore d’ailleurs, il m’en restera toujours, car il y a – est-ce un avantage ou une infériorité – il y a l’homme d’un seul livre, comme il y a l’homme d’une seule femme.)         
    Je ne voulais pas recommencer le livre, sous prétexte de le continuer. Il ne me plaisait pas d’écrire un Poil de Carotte en deux, trois, quatre… trente-six volumes.             
    C’est alors que je songeai au théâtre. »

    En vous souhaitant une bonne écoute !

    Amitiés, 😊

    Ahikar

  2. OKO le 23 novembre 2017

    super bien lu… je me suis régalé… bien différent du roman
    merci

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.