Livres audio gratuits pour 'Octave Mirbeau' :


MIRBEAU, Octave – Des artistes

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 7h 44min | Genre : Arts


Claude Monet - Les Coquelicots à Argenteuil

« Un peintre qui n’a été qu’un peintre ne sera jamais que la moitié d’un artiste ». (21/03/1885)

On connaît les œuvres littéraires et théâtrales d’Octave Mirbeau, mais ses engagements esthétiques nous montrent un critique à la plume particulièrement sans complaisance. Des artistes réunit les articles publiés dans différents journaux et consacrés aux peintres et sculpteurs. Si son admiration pour Claude Monet ou Auguste Rodin s’exprime avec chaleur, il n’en est pas moins impitoyable à l’égard de ceux qu’il considère comme des sclérosés de la tradition ou des coureurs de médailles.

Cette « saison 1 » rassemble les critiques parues du 7 février 1885 au 31 mars 1891 et répond à une suggestion de lecture.

Illustration : Claude Monet, Les Coquelicots à Argenteuil (1873).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Aquarellistes français.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 109 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – Le Mur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 17min | Genre : Nouvelles


Le Mur

Le Mur est une tragique histoire contée par Octave Mirbeau dont les œuvres principales : L’Abbé Jules (1888), Sébastien Roch (1890), Le Jardin des supplices (1899), Le Journal d’une femme de chambre (1900), figurent dans notre catalogue.

« Le père Rivoli a un mur. Ce mur longe une route. Et il est fort délabré.

(Se produit la catastrophe.)

Une nuit de grand vent, il s’est écroulé, tout à fait. Le père Rivoli a constaté le désastre, le matin, dès l’aurore. Dans sa chute, le mur a entraîné les espaliers du clos qui donnaient de si beaux fruits à l’automne. Et rien ne défend plus la demeure du pauvre homme ; les voleurs et les vagabonds peuvent, à toute minute, entrer, poursuivre les poules, voler les œufs… »

Illustration : Vieux mur près de Baxterley Old Hall (photographie de Rob Farrow, licence Cc-By-Sa-2.0).

Le Mur.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 733 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – La Puissance des lumières

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 12min | Genre : Contes


La Puissance des lumières

Cette ode, au titre un rien emphatique, aux lectures « saines » du XIXe siècle fait partie de ses quelques 150 contes.

« Le secret de notre bonheur, il est uniquement dans l’éducation littéraire de ma femme. Élevée par des parents soigneux de ses lectures et n’ayant pas beaucoup d’idées dans la cervelle, mais les ayant saines et bonnes, jamais elle ne connut les Naturalistes. J’ai ouï dire que la plupart des jeunes filles se perdent au contact infâme de Flaubert, de Goncourt, de Zola. Les œuvres de ces tristes personnages s’étalent sur les tables de nuit virginales ; on en voit même – m’a-t-on affirmé – jusque dans les oratoires, précieusement reliées comme de mignons livres d’heures. Ma femme, elle, ignora tellement Flaubert, tellement Zola, tellement Goncourt, que c’en était attendrissant. Sa jeunesse fut bercée par des livres charmeurs, où tous les hommes étaient beaux, millionnaires et nobles, toutes les femmes, blondes, belles, dévouées et princesses, toutes les jeunes filles, orphelines, délaissées et très pâles. »

La Puissance des lumières.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 185 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – L’Homme dans le grenier

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 19min | Genre : Nouvelles


L'Homme dans le grenier

L’étrange disparition de Clément ou L’Homme dans le grenier fut écrit par Octave Mirbeau en 1897.

« On fouilla la campagne, le bois, les carrières de Marteuil dont les galeries s’enfoncent très loin, sous la terre ; on sonda la rivière. Les gendarmes commencèrent d’inextricables enquêtes qui n’aboutirent qu’à de crapuleuses ribotes dans les bouchons ; le parquet poursuivit une molle instruction qui n’aboutit à rien. Nulle part, nulle trace de Clément. »

Illustration : Gustave Doré, Orlando furioso (1879).

L’Homme dans le grenier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 021 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – Le Concombre fugitif – Mon jardinier

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


Silphium albiflorum

Deux textes de plein air dont Le Concombre fugitif, bel hymne à la fleur (qui chagrinera peut-être les amateurs de bégonias !).

« Oh ! les jardins d’aujourd’hui, comme ils me sont hostiles ! Et quel morne ennui les attriste ! À quel rôle abject de tapis d’antichambre, de mosaïque d’écurie, de couvre-pieds de cocottes, les jardiniers, mosaïculteurs et cloisonneurs de pelouses, n’ont-ils pas condamné les fleurs ! Tout ce qu’elles peuvent avoir, en elles, de personnalité mystérieuse, tout ce qu’elles contiennent de symboles émouvants et de délicieuses analogies, tout l’art exquis qui rayonne, en prodiges de formes éducatrices, de leurs calices, on s’acharne à le leur enlever. On les oblige à disparaître, taillées, rognées, ébarbées, nivelées par un criminel sécateur, dans une confusion inharmonique, dans une sorte de tissage mécanique et odieux. Elles ne sont plus tolérées dans les jardins, qu’à la condition de dire la suprême sottise du jardinier, d’étaler par des chiffres et par des noms la richesse et la vanité du propriétaire. Les hommes exigent qu’elles descendent jusqu’à leur snobisme, jusqu’à leur vulgarité. Rien n’est triste comme des fleurs asservies.
Les fleurs que j’aime sont les fleurs de nos prairies, de nos forêts, de nos montagnes. »

Les moqueries habituelles d’Octave Mirbeau parsèment Mon jardinier.

Illustration : Fleur de Silphium albiflorum.

Le Concombre fugitif.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 511 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – Gavinard

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 14min | Genre : Nouvelles


Gavinard

L’immorale nouvelle Gavinard est parue dans le magazine La Lecture en 1896.

«« Je vais grandement vous étonner, monsieur… Je suis votre fils… »
S’il avait eu quelque peu de lettres, Alexandre de Gavinard eût pu se rappeler ce qui advint à La Fontaine, en des circonstances analogues, et dire comme lui : « Enchanté de vous voir, monsieur, donnez vous la peine de vous asseoir ». Il se contenta de se renverser sur son fauteuil, de croiser les mains sur son ventre, qu’il avait très gros.
« Continuez », fit-il doucement. »

Gavinard.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 465 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – La Femme du peintre

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 9min | Genre : Nouvelles


La-Femme du peintre.gif

La nouvelle La Femme du peintre est paru dans le magazine illustré La Vie littéraire en 1898.

Le début : « Vers le soir, la malade eut une dernière convulsion, poussa un dernier râle, mourut. Et longtemps, devant le pâle cadavre qui se refroidissait, le mari, l’éminent peintre Barnez, demeura anéanti, ne comprenant pas, ne pouvant croire que la mort fût venue, comme ça, si vite, lui ravir sa femme ! En trois jours emportée ! En trois jours, elle si belle, si vivante, d’une chair si glorieuse, d’un dessin si pur, si correct, si Renaissance ! En trois jours, elle qui posait avec de si admirables, si académiques mouvements, pour les impératrices byzantines, pour les courtisanes, les nymphes, les saintes ! Elle qui lui avait valu une première médaille pour sa Mort d’Agrippine ! En trois jours ! Il n’y avait pas une semaine qu’elle était là, couchée sur la table à modèle, parmi des soies jaunes et des coussins écarlates, posant pour une Cléopâtre, avec laquelle il eût certainement remporté la médaille d’honneur, conquis un siège à l’Institut, peut-être ! »

La Femme du peintre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 131 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – Le Dernier Voyage – Vers le bonheur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Nouvelles


Honoré Daumier - Le Compartiment de troisième classe (1862)

Deux nouvelles de Mirbeau, « l’irrécupérable » (selon Jean Paul Sartre) qui osait dire :
« Il n’y a pas de pires ignorants, de pires imbéciles, de pires réactionnaires, par conséquent de plus dangereuses bêtes que ce qu’on appelle les hommes d’esprit. »

Le Dernier Voyage
« Est-ce une mort subite ? ou bien est-ce un crime ? se demandaient, près de moi deux voyageurs.
- C’est un crime ! proférai-je… Un meurtre… Un vrai meurtre… Je le sais… »

Vers le bonheur, ou Comment une lune rose peut faire cesser une lune de miel.

Illustration : Honoré Daumier, Le Compartiment de troisième classe (1862).

Le Dernier Voyage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 355 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Octave Mirbeau :