Livres audio gratuits de la catégorie '5. XVIIIe siècle' :


MARESCHAL DE BIÈVRE, François-Georges – Lettre écrite à Madame la comtesse Tation – Les Amours de l’Ange-Lure

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Histoire


François-Georges Mareschal de Bièvre

François-Georges Mareschal, marquis de Bièvre, est un écrivain français (1747-1789) qui rédigea, entre autres, l’article Calembour de L’Encyclopédie.

Ces facéties prouvent que la maladie des jeux de mots et des calembours régna aussi au XVIIIe siècle.

Lettre écrite à Madame la comtesse Tation (1770)
« Le soir on donna un grand repas où l’Abbé Daine et l’Abbé Gueule furent invités ; on les pria d’amener avec eux l’Abbé Casse et l’Abbé Cassine ; sans oublier l’Abbé Chamel, l’Abbé Rigoule, l’Abbé Trave, l’Abbé Quée, et même l’Abbé Toine. L’Abbé Tise et l’Abbé Vue, qui n’avoient point été priés, s’y trouvèrent cependant, de même que l’Abbé Nédiction et l’Abbé Nignité, et en général, tous les amis du défunt ; au dessert on chanta des couplets en son honneur. Ensuite il y eut un violon. L’Abbé Attitude dansa une Allemande avec une jeune Dame de Trictrac. »

Les Amours de l’Ange-Lure (1772)
« Le rapport de nom servit d’abord de prétexte à l’Ange-lure pour s’introduire chez la Fé-lure. Il se dit son parent. La Fé-lure le crut : il lui parut naturel de recevoir son cousin, de le voir tous les jours, et de se montrer en public avec lui.
Malheureusement, elle imagina pour la décence, devoir mener avec elle une Fée de ses amies : elle fit choix de la Fé-néantise.
L’Ange-lure, de son côté, mit l’Ange-oleur de la partie ; et voilà précisément ce qui perdit la Fé-lure. »

Illustration : François-Georges Mareschal de Bièvre.

Lettre écrite à Madame la comtesse Tation.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 872 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BURNEY, Fanny – Camilla (Œuvre intégrale)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 30h 36min | Genre : Romans


Elisabeth Vigée-lebrun - La Reine Louise de Prusse (1801)

Camilla, ou Peinture de la jeunesse est un long roman de Fanny Burney.

Camilla est une jeune fille de 17 ans. Elle vit paisiblement avec ses parents, son frère et ses deux sœurs. Elle est bonne, généreuse, gaie, elle adore sa famille, mais son étourderie, pardonnable toutefois à son âge et une suite de malentendus, de non-dits, et de mauvaises rencontres, va l’amener aux portes du désespoir et de la mort.

- Tome 01,
- Tome 02,
- Tome 03,
- Tome 04,
- Tome 05.

Illustration : Elisabeth Vigée-lebrun, La Reine Louise de Prusse (1801).

Je remercie chaleureusement Lemuelson, un très aimable audio lecteur, qui m’a fait le plaisir et l’honneur de me demander cette lecture, et qui m’a m’envoyé les références quasi introuvables malgré mes recherches.


Page vue 2 405 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BURNEY, Fanny – Camilla (Tome 05)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 6h 55min | Genre : Romans


Elizabeth Vigée-Lebrun - La Baigneuse

Les choses deviennent de plus en plus difficiles.
Camilla a accumulé les dettes, sans le vouloir. Elle est désespérée parce qu’elle n’arrive pas à rembourser ses créanciers. Vers qui peut-elle se tourner ?
Les prodigalités de ses deux neveux ont mis sir Hugh Tyrold dans une situation difficile, Tyrold ne peut plus, lui non plus, faire face aux dettes de ses enfants. Edgar a quitté l’Angleterre, peut-être pour toujours. Camilla touche le fond du remords et du désespoir, elle voudrait mourir…

Traduction anonyme (1798).

Illustration : Elizabeth Vigée-Lebrun, La Baigneuse (1792).

Accéder à l’œuvre intégrale.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 459 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARNAULT, Antoine Vincent – Nouvelles Fables (Poèmes, Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 27min | Genre : Poésie


Antoine Vincent Arnault

Une dizaine des Nouvelles Fables d’Antoine Vincent Arnault (1766-1834), « fables faites sous l’inspiration du caprice » écrit l’auteur, homme politique, ami de Napoléon, poète et dramaturge, deux fois élu à l’Académie française.
Le ton de ses fables est souvent satirique, et le comparer à La Fontaine n’est pas un compliment exagéré, comme vous le jugerez vous-même.

L’Habit de laine et l’habit de soie

« Plus grognon même encor que de coutume,
Sous son toit, l’autre jour, Dom Pourceau déclamait
Ce monologue, que ma plume
Mot pour mot ici vous transmet.
« Est-il prétention plus vaine
Que celle de Robin Mouton ?
Il se croit mon égal, dit-on !
Avec son gros habit de laine,
Il m’ose discuter le pas !
Quoiqu’il n’ait pas le sens d’une oie,
Le faquin ne voit-il donc pas
Que je porte un habit de soie ? »

Illustration : Portrait d’Antoine Vincent Arnault, par François-André Vincent (1801).

> Écouter un extrait : Le Grabat.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 391 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BURNEY, Fanny – Camilla (Tome 04)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 5h 20min | Genre : Romans


Elisabeth Vigée-Lebrun - Portrait of a lady

Invitée par son amie, Mistriss Berlinton, Camilla va passer quelques semaines à Southampton avec sa famille.
Le frère de Mistriss Berlinton, Melmond, est amoureux d’Indiana, mais, trop pauvre, il doit renoncer à l’épouser. La riche Eugenia l’aime en secret, mais elle est boiteuse et défigurée par la petite vérole.
Edgar et Camilla auraient tout pour être heureux, mais les malentendus et l’incompréhension vont retarder leur mariage, et peut-être l’annuler. Edgar annonce son projet de quitter l’Angleterre et part, laissant Camilla désemparée et malheureuse.

Traduction anonyme (1798).

Illustration : Elisabeth Vigée-Lebrun, Portrait of a lady (1805).

Accéder à l’œuvre intégrale.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 187 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

INQUISITION selon Voltaire et selon L’Encyclopédie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Religion


Luis de Páramo - De origine et progressu Officii Sanctae Inquisitionis (1598)

Si Voltaire s’est inspiré de L’Encyclopédie dans son article sur le Fanatisme, en revanche le texte de Voltaire sur l’Inquisition est plus riche que celui de L’Encyclopédie.

« Adam fut privé de tous les biens immeubles qu’il possédait dans le paradis terrestre, c’est de là que le St. Office confisque les biens de tous ceux qu’il a condamnés… Jésus-Christ est le premier inquisiteur de la nouvelle loi, les Papes furent inquisiteurs de droit divin. [...] Au reste on connaît assez toutes les procédures de ce tribunal, on sait combien elles sont opposées à la fausse équité & à l’aveugle raison de tous les autres tribunaux de l’univers. On est emprisonné sur la simple dénonciation des personnes les plus infâmes, un fils peut dénoncer son père, une femme son mari ; on n’est jamais confronté avec ses accusateurs, les biens sont confisqués au profit des juges ; c’est ainsi du moins que l’Inquisition s’est conduite jusqu’à nos jours ; il y a là quelque chose de divin : car il est incompréhensible que les hommes aient souffert ce joug patiemment. »

Illustration : Luis de Páramo, De origine et progressu Officii Sanctae Inquisitionis (1598).

Inquisition (Voltaire).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 070 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TINSEAU, Léon (de) – Charme rompu

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 34min | Genre : Romans


Charme rompu

Dangereuse, l’attitude de Claire de Chalonne qui cherche à ré-enchanter l’avenir de sa cousine Nadia avec Paul de Chérancy…

Léon de Tinseau (ou comte Antoine Joseph Léon de Tinseau) né à Autun en Saône-et-Loire le 30 avril 1844 et mort en 1921 à Paris est un écrivain français du XIXe siècle.

L’abbé Louis Bethléem, dans Romans à lire et à proscrire (sic) écrit : «  Léon de Tinseau, écrivain aristocratique, est l’un des analystes les plus en vogue des impressions et des élégances mondaines. Selon le mot d’un critique, il ensorcelle ses lectrices. Même quand il lui arrive de conter des histoires invraisemblables, son esprit, sa grâce impertinente, son pathétique discret, le ton de bonne compagnie qu’il donne à ses nouvelles légères, pimpantes, romanesques, parfumées, produisent toujours leur effet magique. »

Le roman Charme rompu est toutefois d’une veine plus mélancolique avant sa résolution lumineuse…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 549 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FANATISME selon Voltaire et L’Encyclopédie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Philosophie


Assassinat de Juan Diaz par son frère jumeau

Voltaire stigmatise le Fanatisme dans son Dictionnaire philosophique :

« Lorsqu’une fois le fanatisme a gangrené un cerveau, la maladie est presque incurable. J’ai vu des convulsionnaires, qui en parlant des miracles de Saint Pâris, s’échauffaient par degrés malgré eux ; leurs yeux s’enflammaient, leurs membres tremblaient, la fureur défigurait leur visage ; & ils auraient tué quiconque les eût contredits.
Il n’y a d’autre remède à cette maladie épidémique que l’esprit philosophique, qui répandu de proche en proche adoucit enfin les mœurs des hommes, & qui prévient les accès du mal ; car dès que ce mal fait des progrès, il faut fuir, & attendre que l’air soit purifié. Les loix & la religion ne suffisent pas contre la peste des ames ; la religion loin d’être pour elles un aliment salutaire, se tourne en poison dans les cerveaux infectés. »

et Alexandre Deleyre (littérateur, traducteur, député et bibliothécaire français (1726-1797) a préalablement rédigé le riche article très documenté sur le même sujet dont Voltaire s’inspira et qui nous préoccupe encore deux siècles plus tard :

« Mais voici le fanatisme qui, l’alcoran d’une main & le glaive de l’autre, marche à la conquête de l’Asie & de l’Afrique. C’est ici qu’on peut demander si Mahomet étoit un fanatique, ou bien un imposteur. Il fut d’abord un fanatique, & puis un imposteur ; comme on voit parmi les gens destinés par état au culte des autels, les jeunes plus souvent enthousiastes, & les vieillards hypocrites ; parce que le fanatisme est un égarement de l’imagination qui domine jusqu’à un certain âge, & l’hypocrisie une réflexion de l’intérêt, qui agit de sang-froid & avec de longues combinaisons. »

Illustration : Assassinat de Juan Diaz par son frère jumeau (gravure du XVIIe).

Fanatisme (Voltaire).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 964 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour 5. XVIIIe siècle :