Livres audio gratuits de la catégorie '5. XVIIIe siècle' :


SADE, Marquis (de) – Juliette, ou Les Prospérités du vice (Quatrième Partie)

Donneuse de voix : Emeraude | Durée : 7h | Genre : Romans


Gustave Courbet - Le Sommeil

« Nous rentrâmes dans un autre appartement ; un magnifique déjeuner, des fruits des pâtisseries, du lait et des boissons chaudes nous furent offerts par de jolis garçons à demi-nuds, et qui faisaient, en nous présentant les plats, mille caracoles, mille polissonneries plus libertines les unes que les autres. »

Cette quatrième partie de ce roman sur le vice, est réservée à un public averti.

Bonne lecture à tous…

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 398 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIDEROT, Denis – Pensées philosophiques

Donneuse de voix : Domi | Durée : 2h 40min | Genre : Essais


Denis Diderot

Les Pensées philosophiques sont un recueil d’aphorismes que l’écrivain français Denis Diderot publia en 1746 ; c’est sa première œuvre personnelle, mais publiée anonymement et clandestinement avec une adresse fictive (La Haye). C’est l’éditeur parisien Laurent Durand, rue Saint Jacques, qui l’édite clandestinement.
« Piscis hic non est omnium » : ce poisson-là n’est pas pour tout le monde. Cette phrase qui figure sur la page de titre de la première édition montre que l’auteur a bien conscience d’y tenir des propos qui vont déranger la vision établie de la religion. L’ouvrage est d’ailleurs publié anonymement, soi-disant à La Haye. Diderot ne s’y était pas trompé : ce livre connut un succès retentissant et fut condamné au feu par arrêt du parlement de Paris du 7 juillet 1746.

L’Addition aux Pensées philosophiques est un recueil de 72 aphorismes de Denis Diderot rédigé en 1762 et paru anonymement en 1770. Comme son titre l’indique, il fait suite aux Pensées philosophiques. (Source : Wikipédia)

« On y voit un philosophe profondément affligé des obstacles de toute espèce que les préjugés religieux ont opposés aux progrès des Lumières, employer tour à tour les armes du raisonnement et du ridicule pour détruire une superstition qui, depuis vingt siècles, pèse sur l’esprit humain… » (Naingeon dans Recueil philosophique)

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 671 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SADE, Marquis (de) – Juliette, ou Les Prospérités du vice (Troisième Partie)

Donneuse de voix : Emeraude | Durée : 6h 55min | Genre : Romans


Gustave Courbet - La Femme au perroquet (1866)

« Abstraction faite de tout sentiment métaphysique, elle donnera donc toujours la préférence à celui qui, si elle fout par plaisir, bandera le mieux, aura le plus beau vit, et, si elle fout par intérêt, à celui qui la payera le plus cher. »

Cette troisième partie de ce roman sur le vice, héritage du « Divin Marquis », est réservée à un public averti.

Bonne lecture à tous…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 616 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SADE, Marquis (de) – Juliette, ou Les Prospérités du vice (Deuxième Partie)

Donneuse de voix : Emeraude | Durée : 6h 52min | Genre : Romans


Lilith par John Collier (1887)

« Je lui promets pour sa vie l’impunité la plus entière, dit Saint-Fond ; elle peut faire absolument tout ce qu’elle voudra ; je lui proteste de la protéger dans tous ses écarts, et de la venger, comme elle l’exigera, de tous ceux qui voudraient troubler ses plaisirs, quelques criminels qu’ils puissent être. »

Cette deuxième partie de ce roman sur le vice, est réservée à un public averti.

Bonne lecture à tous…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 191 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SADE, Marquis (de) – Juliette, ou Les Prospérités du vice (Première Partie)

Donneuse de voix : Emeraude | Durée : 7h 3min | Genre : Romans


Lilith par John Collier (1887)

« Tu n’imagines pas à quel point, ma chère, je me moque de tout ce qu’on peut dire de moi. Et que peut faire au bonheur, je t’en prie, cette opinion de l’imbécile vulgaire ? Elle ne nous affecte qu’en raison de notre sensibilité ; mais si, à force de sagesse et de réflexion nous sommes parvenues à émousser cette sensibilité, au point de ne plus sentir ses effets, même dans les choses qui nous touchent le plus, il deviendra parfaitement impossible que l’opinion, bonne ou mauvaise des autres, puisse rien faire à notre félicité. »

Cette première partie de ce roman lubrique, nous livre ici un petit florilège des immoralités du genre humain.

Bonne lecture à tous mais attention ce récit n’est pas à mettre dans toutes les oreilles…

Juliette, ou Les Prospérités du vice (Première Partie).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 486 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LA HONTAN, Louis Armand de Lom d’Arce – Dialogues, ou Entretiens entre un Sauvage et le baron de Lahontan

Donneur de voix : Félix Tanguay | Durée : 2h 58min | Genre : Philosophie


Cornelius Krieghoff - Huron appelant l'orignal

Le baron de Lahontan (1666-1716) est un explorateur, anthropologue, écrivain et militaire français. Il fait un séjour de dix ans en Nouvelle-France. Il rencontre les Premières Nations, dont possiblement Kondiaronk, dont il s’inspire pour la rédaction de ses dialogues, lesquelles mettent en scène un chef Huron et un Français qui discutent de la valeur de leur culture respective. On assiste à la rencontre de deux esprits, deux sociétés, deux univers, qui s’observent, qui se jaugent, qui débattent.

Les entretiens de Lahontan sont jubilatoires. L’auteur utilise un procédé littéraire et philosophique déjà connu à l’époque : le dialogue entre le « fou » et le « sauvage », c’est-à-dire le supposé civilisé versus le supposé simplet, qui s’avère finalement imprégné d’une sagacité qui décontenance son interlocuteur. La plume de Lahontan et son procédé littéraire sont d’une surprenante efficacité. D’une part, Lahontan arrive à faire une critique en règle de sa propre société ; d’autre part, il dresse un portrait captivant de la vie huronne. Malgré les arguments qui fusent de toutes parts, c’est Adario qui semble remporter la mise, mais les pointes d’ironie transpercent çà et là le tableau idéalisé. Par exemple, les Hurons jouissent, disent-ils, d’une grande liberté, mais ils possèdent des esclaves… Par ailleurs, Lahontan se donne le rôle d’un bonhomme un peu borné, or cela ne correspond pas au Lahontan historique, comme le prouvent ses échanges épistolaires. De plus, si le beau rôle est donné à l’Amérindien, la démarche de Lahontan ne révèle-t-elle pas en trame de fond une des forces monumentales de l’esprit français : la capacité à l’autocritique ? Ainsi, « les Dialogues sont une œuvre ouverte, une œuvre dont on ne peut tirer de thèse centrale parce que l’ironie empêche le sens de se coaguler. »

L’influence des écrits de Lahontan est considérable. Une quantité impressionnante d’articles, d’études, d’analyses, d’essais y feront suite, et cela encore aujourd’hui. Qui plus est, les dialogues ont eu un immense succès lors de leur parution, influençant les grands auteurs de l’époque : Voltaire, Diderot, Chateaubriand, Rousseau, Leibniz, etc. La plume du baron pourrait en ce sens être considéré comme « le vif coup d’archet qui, vingt ans avant les Lettres persanes [de Montesquieu], ouvre le dix-huitième. »

> Écouter un extrait : 01. De la religion.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 928 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GARNOT, Pierre et D.R.D.M. – La Rose et l’Immortelle (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 9min | Genre : Contes


La Rose et l'Immortelle

Petite curiosité littéraire…

Deux poètes canadiens ont publié deux fables auxquelles ils ont donne le même titre, La Rose et l’Immortelle.

« Mortels, n’oubliez pas le fonds de cette fable,
Et préférez toujours l’utile à l’agréable. » (D.R.D.M., 1815)

« Car de pouvoir toujours contenter le monde
Il n’est rien de si rare en la machine ronde,
Cessez chercher un destin plus heureux :
Aimez l’état où vous ont mis les Dieux. » (Pierre Garnot, 1848)

Quelle version préférez-vous ?

Illustration : La Rose et l’Immortelle (licences By-2.0 et By-Sa-4.0).

La Rose et l’Immortelle (Pierre Garnot).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 141 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHENIER, André – Poèmes (Sélection)

Donneuse de voix : Emeraude | Durée : 6min | Genre : Poésie


Antonio Canova - Eros et Psyche

« Tu gémis sur l’Ida, mourante, échevelée,
Ô reine ! ô de Minos épouse désolée !
Heureuse si jamais, dans ses riches travaux,
Cérès n’eût pour le joug élevé des troupeaux !
Tu voles épier sous quelle yeuse obscure,
Tranquille, il ruminait son antique pâture. »

Partageons aujourd’hui la lecture des quatre poèmes suivants :

- Pasiphaé
- À l’hirondelle
- Bacchus
- Bel Astre de Venus

Bonne lecture à tous !

Poèmes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 778 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour 5. XVIIIe siècle :