Livres audio gratuits de la catégorie '5. XVIIIe siècle' :


GODWIN, William – Vie et mémoires de Mary Wollstonecraft Godwin

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 1h 58min | Genre : Biographies


Mary Wollstonecraft, par John Opie (c. 1797)

Une enfance et une jeunesse difficiles auprès d’un père brutal, instable et dépensier n’empêchèrent pas Mary Wollstonecraft (1759-1797) de devenir une des figures intellectuelles marquantes de son époque. Son premier livre à succès fut une violente critique des Réflexions sur la Révolution de France de Burke. Il fut rapidement suivi par sa Défense des Droits de la Femmes (1792), le grand texte fondateur du féminisme anglais. Mary crut avoir rencontré l’amour de sa vie, dans un Paris en pleine révolution, en la personne de Gilbert Imlay, citoyen américain, dont elle eut une fille, mais qui l’abandonna au bout de quelques mois. Après deux tentatives de suicide, elle eut la chance de rencontrer l’écrivain-philosophe William Godwin (1756-1826), qu’elle épousa. Elle mourut en donnant le jour à une deuxième fille, qui s’illustrera sous le nom de Mary Shelley-Wollstonecraft en écrivant et en publiant Frankenstein (1818).

À cause de sa vie, jugée scandaleuse par ses contemporains, l’œuvre majeure de Mary Wollstonecraft ne deviendra un classique que dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Dans ce court récit, William Godwin rend hommage à une femme dont il admire le courage dans l’adversité et le talent d’écrivain. Les nombreuses citations extraites de ses lettres à Gilbert Imlay en disent long sur la désinvolture de cet homme et sur l’aveuglement d’une femme amoureuse, outragée, certes, mais décidée, envers et contre tout, à amener à résipiscence le père de son enfant.

Traduction anomyme (1802).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 835 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIDEROT, Denis – Pensées sur l’interprétation de la nature

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 31min | Genre : Philosophie


Denis Diderot par Fragonard

Les Pensées sur l’interprétation de la nature est un essai de Denis Diderot publié anonymement et sans adresse en 1753 sous le titre De l’interprétation de la nature. Le texte est rapidement réédité, remanié, au printemps 1754, sous le titre définitif.
Ce texte se présente sous la forme d’un recueil de 58 pensées que l’on peut répartir en deux groupes – bien que ces deux groupes ne soient pas identifiés comme tels dans le texte. L’un reprend des réflexions sur le raisonnement, la démarche scientifique – en partie inspirées du Novum Organum (1620) de Francis Bacon ; l’autre reprend des réflexions philosophiques et des idées scientifiques (conjectures) sur les considérations scientifiques du temps – l’électricité, par exemple. Dans une époque où les découvertes bouleversent fortement l’ordre scientifique établi des décennies antérieures, Diderot invite à observer les phénomènes, selon les principes de la physique expérimentale, et à s’interroger sur la manière de les interpréter. (Source : Wikipédia)

Deux extraits de la prière qui clôt le texte :
« J’ai commencé par la Nature, qu’ils ont appelée ton ouvrage ; et je finirai par toi, dont le nom sur la terre est Dieu.
Ô Dieu ! je ne sais si tu es ; mais je penserai comme si tu voyais dans mon âme, j’agirai comme si j’étais devant toi. [...]
Puisque Dieu a permis, ou que le mécanisme universel qu’on appelle Destin a voulu que nous fussions exposés, pendant la vie, à toutes sortes d’événements ; si tu es homme sage, et meilleur père que moi, tu persuaderas de bonne heure à ton fils qu’il est le maître de son existence, afin qu’il ne se plaigne pas de toi qui la lui as donnée. »

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 998 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LESAGE, Alain-René – Histoire de Gil Blas de Santillane

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 31h 4min | Genre : Romans


Histoire de Gil Blas de Santillane

Alain-René Lesage (1668-1747) est surtout connu pour ce roman picaresque que l’on à considéré comme le chef-d’œuvre du roman de mœurs en France.
Le roman n’a d’espagnol que les noms et les lieux de la scène, le lecteur n’est pas dépaysé du tout, c’est l’esprit et les mœurs françaises que retrace Lesage, dans une peinture malicieuse des vices et des passions.
Le héros a des aventures nombreuses et bizarres : il part d’aussi bas que possible et s’élève au plus haut point. Il passe par les situations sociales les plus diverses et ainsi on découvre une infinie variété de personnages, de caractères.

> Écouter un extrait : Chapitres 1 à 6.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 288 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LOUVET DE COUVRAY, Jean-Baptiste – Les Amours du chevalier Faublas (Tome 02)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 24min | Genre : Romans


Les Amours du chevalier de Faublas

Suite des aventures (ô combien amoureuses) du chevalier de Faublas de Jean-Baptiste Louvet de Couvray (1760-1797).

Le début de la deuxième partie : «  Le lendemain, Jasmin et moi nous étions à huit heures précises à la porte de Boulogne : j’avais l’amazone anglaise et le chapeau de castor blanc. Les paysans s’arrêtaient pour me regarder. Les uns s’écriaient : « Voilà une jolie femme ! – Cette Anglaise se tient bien à cheval », disaient les autres ; et mon petit amour propre était flatté de ces exclamations fréquentes. Le vicomte de Florville ne se fit pas longtemps attendre; il montait un très joli cheval, qu’il maniait avec plus de grâce que de vigueur. »

> Écouter un extrait : Chapitre 09.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 991 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Fritures d’archives à la sauce pastiche

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : -h –min | Genre : Humour


Poisson d'Avril 2013

Nous vous proposons de passer cette journée de premier avril avec le sourire grâce à notre sélection de récréations littéraires et de pastiches, sans oublier quelques poissons…

- ALLAIS, Alphonse – Trois Poissons d’avril
- ANONYME – Elle vire, Parodie du Lac de Lamartine (Poème)
- ANONYME – Le Sermon en proverbes
- ARVERS, Félix – Quatre Pastiches
- BÊTISIER LITTÉRAIRE
- DIVERS – Huit Pastiches de La Fontaine
- DIVERS – Le Poisson d’avril : origine
- DIVERS – Quelques Virelangues
- FLAUBERT, Gustave – Dictionnaire des idées reçues : extraits d’auteurs célèbres
- JOLIMONT, Théodore (de) – Monologie du mois d’avril. Poissons d’avril
- LATTAIGNANT, Abbé (de) – Le Mot et la chose (Poème)
- PIIS, Augustin (de) – L’Harmonie imitative de la langue française (Fin du chant premier)
- POE, Edgar Allan -Le Canard au ballon


Page vue 13 752 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LOUVET DE COUVRAY, Jean-Baptiste – Les Amours du chevalier Faublas (Tome 01)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 4h 38min | Genre : Romans


Les Amours du chevalier de Faublas

Les Amours du chevalier Faublas de Jean-Baptiste Louvet de Couvray (1760-1797) est un roman (scandaleusement ?) libertin, qui décrit, sur un rythme trépidant, les aventures amoureuses d’un jeune aristocrate provincial installé dans la capitale avec son père et sa sœur.

« Ses bras, qui m’avaient repoussé d’abord, m’attiraient doucement. Bientôt nous nous trouvâmes si près l’un de l’autre que nos lèvres se rencontrèrent ; j’eus la hardiesse d’imprimer sur les siennes un baiser brûlant.
- Faublas, est-ce là ce que vous m’avez promis ? me dit-elle, d’une voix presque éteinte.
Sa main s’égara ; un feu dévorant circulait dans mes veines…
- Ah ! madame ! pardonnez-moi, je me meurs !…
- Ah ! mon cher Faublas…, mon ami !…
Je restais sans mouvement. La marquise eut pitié de mon embarras, qui ne pouvait lui déplaire… Elle aida ma timide inexpérience… Je reçus avec autant d’étonnement que de plaisir une leçon que je répétai plus d’une fois. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 236 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Azolan – Sésotris (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Poésie


Sésotris

Azolan, ou Le Bénéficier

« À son aise dans son village
Vivait un jeune musulman,
Bien fait de corps, beau de visage,
Et son nom était Azolan.
Il avait transcrit l’Alcoran,
Et par cœur il allait l’apprendre.
Il fut, dès l’âge le plus tendre,
Dévot à l’ange Gabriel

Sésotris

« Vous le savez, chaque homme a son génie
Pour l’éclairer et pour guider ses pas
Dans les sentiers de cette courte vie.
À nos regards il ne se montre pas,
Mais en secret il nous tient compagnie. »

Illustration : Pharaon égyptien, illustration de 1907.

Azolan, ou Le Bénéficier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 076 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Les Trois Manières (Version 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Poésie


Albert Moore - Midsummer

Voltaire soumet à vos suffrages le conte en vers Les Trois Manières. Ces quelques vers vous donnent le programme. Quelle est la meilleure avocate selon vous, Églé, Téone ou Apamis ?

« Au théâtre d’Eschyle, avant que Melpomène
Sur son cothurne altier vînt parcourir la scène,
On décernait les prix accordés aux amants.
Celui qui, dans l’année, avait pour sa maîtresse
Fait les plus beaux exploits, montré plus de tendresse,
Mieux prouvé par les faits ses nobles sentiments,
Se voyait couronné devant toute la Grèce.
[...]
Chaque belle plaidait la cause de son cœur,
De son amant aimé racontait les mérites,
[...]
On nous a conservé l’un de ces beaux débats,
[...]
Devant les Grecs charmés trois belles comparurent :
La jeune Églé, Téone, et la triste Apamis.
Églé, Téone
C’est à vous de donner le prix ;
Vous êtes mon aréopage. »

Illustration : Albert Moore, Midsummer (XIXe).

Les Trois Manières.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 222 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour 5. XVIIIe siècle :