Livres audio gratuits de la catégorie 'Poésie' :


HUGO, Victor – Le Sacre de la femme (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Poésie


Janez Andrej Herrlein - La Création d'Ève

Voici le poème qui inaugure la première série de La Légende des siècles (1859).

Victor Hugo, dans cette œuvre magnifique, Le Sacre de la femme, nous peint la création du monde et nous annonce la première maternité d’Ève.

« C’était aux premiers temps du globe ; et la clarté
Brillait sereine au front du ciel inaccessible,
Étant tout ce que Dieu peut avoir de visible ;
Tout s’illuminait, l’ombre et le brouillard obscur ;
Des avalanches d’or s’écroulaient dans l’azur. [...] »

Le second poème, bien plus célèbre, est La Conscience qui s’achève par le fameux vers :

« L’œil était dans la tombe et regardait Caïn. »

Le Sacre de la femme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 205 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Le Départ (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 2min | Genre : Poésie


Le Départ

« Où vais-je aller mourir »
Thème intemporel…

Chateaubriand a vu bon nombre de ses proches, membres de sa famille, amis, partir, très tôt dans sa vie.

Ce texte a été écrit en 1827, son si cher ami, Monsieur de Fontanes, est décédé en 1821, Madame de Custine en 1826 et Madame de Duras en 1828.

Déjà, dans Les Tombeaux champêtres, dans Tableaux de la Nature, mort, solitude, thèmes romantiques, y sont abordés sur un mode poétique.
La mélancolie, mal de ce siècle, a-t-on dit.

La mort existe, certes, cela rend la vie d’autant plus belle et si précieuse.

Illustration : L’Arbre solitaire… (domaine public).

Licence Creative Commons

Le Départ.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 199 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Les Alpes ou l’Italie (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 4min | Genre : Arts


Alpes

« L’histoire et le roman font deux parts de la vie,
qui si tôt se ternit :
Le roman la commence, et lorsqu’elle est flétrie
L’histoire la finit. »
Ainsi s’achève ce beau poème, écrit en 1822.

Chateaubriand, dans le Livre 14 des Mémoires d’outre-tombe, rédigé en 1837-1838, relate un « voyage de Paris aux Alpes de Savoie », effectué en 1803.

Lyon, Chambéry, Aiguebelle, Lans-le Bourg et le Mont Cenis… il écrit :
« Quand je me vis pour la première fois au sommet des Alpes, une étrange émotion me saisit, j’étais comme cette alouette qui traversait, en même temps que moi, le plateau glacé… Les stances que m’inspirèrent ces montagnes en 1822, retracent assez bien les sentiments qui m’agitaient aux mêmes lieux en 1803 :

« Alpes, vous n’avez point subi mes destinées !
Le temps ne vous peut rien. »

Illustration : Les Alpes vues du ciel, photo de Warburg (licence Cc-By-Sa-3.0).

Licence Creative Commons

Les Alpes ou l’Italie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 195 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Les Malheurs de la révolution (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 7min | Genre : Poésie


Louis-Antoine-Henri de Bourbon

« La liberté me dit ses chaînes
la vertu m’apprend ses douleurs. »

Ainsi se termine ce beau poème écrit en 1813, qui évoque donc comme son nom l’indique, les heures graves de l’Histoire de France.

Chateaubriand a inséré des notes, qui sont lues au fur et à mesure, dans le respect du texte. Les références historiques, très souvent traitées dans Les Mémoires d’outre-tombe, le sont, ici, sur un mode poétique.

Ci-contre, un portrait de Louis-Antoine-Henri de Bourbon, né à Chantilly en 1772 et dont « l’Affaire », tristement célèbre, est particulièrement détaillée dans le Livre 16 des Les Mémoires d’outre-tombe. (Source : Wikimedia Commons).

Licence Creative Commons

Les Malheurs de la révolution.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 216 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, Lucile (de) – Ses contes, ses poèmes, ses lettres précédés d’une étude sur sa vie par Anatole France

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 59min | Genre : Biographies


Lucile de Chateaubriand

« Je pourrais prendre, pour emblème de ma vie, la lune dans un nuage, avec cette devise : Souvent obscurcie, jamais ternie. » Lucile, Lettre III à son frère.
Lucile est née en 1764 à Saint-Malo et est décédée en 1804, à Paris, décès mystérieux, peut-être un suicide.(Wikipédia).

Son mariage avec M. de Caud est court et malheureux, il la chasse au bout de quelques semaines. « L’explication de cette étrange union… Lucile était sans ressource et presque sans abri… son caractère inégal et difficile ne lui permettait pas de résider de façon stable et de se trouver heureuse chez sa mère ou chez ses sœurs. » (Annales de Bretagne).

Son amour pour Chenedollé est sincère et réciproque, mais il s’est marié religieusement à Liège pendant son exil, Lucile refuse cette situation.

Lucile et son frère François-René ont une affection profonde et réciproque, il l’évoque dans les Livres 1, 3, 4, 5, 9, 10, 12, 13, 15 et surtout le Livre 17 des Mémoires d’outre-tombe. Enfance, écrits, lettres, vie de famille.
« …aux heures les plus noires de son exil, Chateaubriand parait ne s’être guère souvenu que d’elle… » (Annales de Bretagne, 1932, Vol.40, Num.1).

Lucile, une belle personne, fragile, sensible, attachante : « l’influence de la belle, étrange, douloureuse et mystérieuse Lucile et la longue compression d’une âme réduite au rêve aux heures où d’inépuisables réserves de volonté et d’énergie tendaient ardemment vers l’action ». (Annales de Bretagne, discours à Combourg).
Lucile douée d’un réel goût pour l’écriture.

Illustration: Portrait de Lucile de Chateaubriand, avec la très aimable autorisation de la Société d’Histoire et d’Archéologie du Pays de Fougères.

Texte : Lucile de Chateaubriand, extrait du site Rivages de Bohème.

Tous mes sincères remerciements à ces deux sites pour leur très aimable autorisation.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : 01. Vie de Lucile.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 345 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Ballade de l’Abencerage (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 4min | Genre : Poésie


Ballade

Ce texte est issu de la nouvelle intitulée Les Aventures du dernier Abencerage, une fiction relatant les aventures d’un survivant de la famille Abencerage, après la prise de Grenade, en 1492 (Wikipédia).

Chateaubriand se promenait aux environs de Cadix, il entendit deux adolescents chantant une romance, dont l’air était « simple et naïf », écrit-il. Il la retint. Puis il écrivit cette Ballade, sur cet air mémorisé.
Elle est chantée par Aben-Hamet, apprise d’un poète de la tribu des Abencerages (Wikisource).

Illustration : plafond de L’Alhambra (Wikipédia).

Licence Creative Commons

Ballade de l’Abencérage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 380 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GOURMONT, Rémy (de) – Sélection de poèmes en prose

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Poésie


Rémy de Gourmont par Joseph Quesnel

Nous retrouvons dans ces cinq poèmes en prose symbolistes de Rémy de Gourmont (1858-1915) la délicatesse et la sensualité de Le Pèlerin du silence et de Le Dit des arbres. Mais pas de trace d’humour comme dans Le Devoir.

« Pense, disait le poète, pense au pâle abandon… » (Prose pour un poète)

« Là ! mon cher, chuchotait la voix du lointain, te l’avais-je dit ? D’or, de marbre, de chair, je m’évanouis à l’épreuve d’un contact. Je suis l’Intouchable, c’est-à-dire la Femme. » (Vision)

« Doucement, avec des précautions insidieuses, le ciel s’avive ; la ligne du dôme animée d’un peu de violet, le sein, pivoine qui va s’ouvrir, éclate soudain en halo de pourpre ; tout le corps de l’idole saigne sous les griffes du lion, et la crinière surgit, les naseaux étincellent, les yeux fulgurent. » (La Neige)

« Ah ! lance métaphorique du soldat romain qui tous les jours transperces
Jésus, et toi, épée mortuaire, n’êtes-vous pas du même fer ? » (L’Opérateur de mort)

« Jadis, au temps des Antoine et des Paphnuce, la Thébaïde l’eût tenté, avec ses cavernes et ses arènes muettes. Presque seul, vraiment seul, dans le désarroi des deuils récents et la survivance illogique des vieilles habitudes, – mort à ce qui n’était pas très loin, très haut ou très absurde, – il habitait une grande maison carrée, couvent égyptien, lourde blancheur écrasée dans l’or pâle des sables. » (Une maison dans les dunes)

> Écouter un extrait : Prose pour un poète.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 304 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FOUREST, Georges – Cinq Poèmes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Poésie


Georges Fourest

Dans ses épîtres, ses ballades, ses sonnets, le poète Georges Fourest, qui s’est éteint en 1945, vous étonne, vous scandalise, vous fait rire ou horreur parce qu’il ne respecte rien. Il écrit sous le patronage de Rabelais et ne quitte jamais cette atmosphère lubrique et ludique.

Il propose de lui-même cette épitaphe :

« Ci-gît Georges Fourest ; il portait la royale
tel autrefois Armand Duplessis-Richelieu,
sa moustache était fine et son âme loyale !
Oncques il ne craignit la vérole ni Dieu ! [...] »

Chacun réagit à sa façon devant ce  « chamboule-tout poétique » en cinq échantillons : La Négresse blonde, Le Cid, Sardines à l’huile, Le Doigt de Dieu et la très « spéciale » Épître falote et testamentaire pour régler l’ordre et la marche de mes funérailles.

Ces vers cachent peut-être un amour déçu de l’humanité ?

> Écouter un extrait : La Négresse blonde.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 421 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Poésie :