Livres audio gratuits de la catégorie 'Poésie' :


LEÇON poético-grammaticale sur le verbe « Ravoir » (en compagnie d’Alphonse Allais)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1min | Genre : Poésie


Émile Littré - Dictionnaire de la langue française, article « Ravoir »

Présent
je rai
tu ras
il ra
nous ravons
vous ravez
ils ront
Imparfait
je ravais
tu ravais
il ravait
nous ravions
vous raviez
ils ravaient
Passé simple
je reus
tu reus
il reut
nous reûmes
vous reûtes
ils reurent
Futur
je raurai
tu rauras
il raura
nous raurons
vous raurez
ils rauront

Toute la conjugaison du verbe Ravoir est disponible sur Wiktionary

Il ne faut pas rayer le verbe ravoir « récupérer, avoir de nouveau » de la grammaire ni railler, en râlant, ceux qui s’y rallient.
On peut aussi raire ou réer, mais en rayant ou en réant, vous prouvez que vous êtes un cerf !

« J’ai perdu mon titre, dit le champion, mais je le raurai… Il faudrait beaucoup d’efforts pour je le reusse, mais, en le rayant, quel bonheur de dire : « je le rai »».

Qui aurait pu dire cela ? Antonio, après le match de foot, quand il eut stoppé sa Rolls au parking, ce week-end ? (lol du speaker sous sa chechia) Bye !

En cadeau, pour vos oreilles, ce ré-engistrement (2017) de Complainte amoureuse (2007) d’Alphonse Allais.

Illustration : Émile Littré, Dictionnaire de la langue française, article « Ravoir » (1883).

Complainte amoureuse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 921 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERLAINE, Paul – Chansons pour elle (Poèmes, Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 12min | Genre : Poésie


L'été ne fut pas adorable, par Aristide Maillol

« La chair est triste hélas et j’ai lu tous les livres », écrivait Mallarmé à 53 ans et à 45 ans Paul Verlaine, tout au contraire, la glorifiait comme joyeuse dans Chansons pour elle.

« Après nos nuits d’amour robuste,
Je sors de tes bras mieux trempé,
Ta riche caresse est la juste
Sans rien de ma chair de trompé,
Ton amour répand la vaillance
Dans tout mon être, comme un vin,
Et, seule, tu sais la science
De me gonfler un cœur divin.
Aime-moi,
Car, sans toi,
Rien ne puis,
Rien ne suis. »
C’est de ce recueil de 25 courtes poésies, érotiques pour la plupart, que nous avons extrait ces dix rarement citées dans les œuvres de Verlaine.

À propos du poème « Je fus mystique et je ne le suis plus », il serait intéressant de feuilleter Sagesse, paru huit ans plus tôt, dont vous trouverez le texte intégral sur le site.

> Écouter un extrait : Tu n’es pas du tout vertueuse.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 142 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RIVOIRE, André – Berthe aux grands pieds

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 52min | Genre : Contes


André Rivoire - Berthe aux grands pieds

« [...] Et Berthe dit : « Ma mère, on croirait que le soir
Est triste d’une absence et vide d’un espoir ;
En vain, mon œil s’attache aux plis de la colline ;
Personne ne viendra, personne n’est venu ;
Ma jeunesse est stérile et mon cœur méconnu ;
Je vous aime, et pourtant je me sens orpheline.

« J’espère encore, et me sens triste d’espérer ;
Je voudrais être seule et je voudrais pleurer :
Quelque chose en mon cœur se lamente et s’étonne.
Qu’ai-je fait de ce jour qui penche à son déclin ?
J’ai brodé de la toile et j’ai filé du lin.
Mon printemps est pensif et las, comme un automne
[... ] »

Berthe aux grands pieds.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 443 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NORMAND, Jacques – Les Écrevisses (Poème)

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 5min | Genre : Poésie


S. Arcos - Les Écrevisses

Dénichée par René Depasse, à qui je serre amicalement… la pince, cette Fantaisie en vers nous entraîne dans les affres d’une passion « dévorante » peu commune, en cette ville de perdition qu’est Paris ! Brrrr !… tremblez bonnes gens, en écoutant la navrante histoire de cet honnête bourgeois de province, perverti par son irrésistible attirance pour l’écrevisse, ce crustacé de malheur, et pour les jolies femmes ! Parviendra-t-il à retrouver le droit chemin ?

Licence Creative Commons

Les Écrevisses.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 479 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARNAULT, Antoine Vincent – Nouvelles Fables (Poèmes, Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 27min | Genre : Poésie


Antoine Vincent Arnault

Une dizaine des Nouvelles Fables d’Antoine Vincent Arnault (1766-1834), « fables faites sous l’inspiration du caprice » écrit l’auteur, homme politique, ami de Napoléon, poète et dramaturge, deux fois élu à l’Académie française.
Le ton de ses fables est souvent satirique, et le comparer à La Fontaine n’est pas un compliment exagéré, comme vous le jugerez vous-même.

L’Habit de laine et l’habit de soie

« Plus grognon même encor que de coutume,
Sous son toit, l’autre jour, Dom Pourceau déclamait
Ce monologue, que ma plume
Mot pour mot ici vous transmet.
« Est-il prétention plus vaine
Que celle de Robin Mouton ?
Il se croit mon égal, dit-on !
Avec son gros habit de laine,
Il m’ose discuter le pas !
Quoiqu’il n’ait pas le sens d’une oie,
Le faquin ne voit-il donc pas
Que je porte un habit de soie ? »

Illustration : Portrait d’Antoine Vincent Arnault, par François-André Vincent (1801).

> Écouter un extrait : Le Grabat.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 400 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VALÉRY, Paul – Charmes (Poèmes)

Donneuse de voix : Pauline Pucciano | Durée : 1h 14min | Genre : Poésie


Vassily Kandinsky - Composition VII

Publié en 1922 par Paul Valéry, le recueil Charmes fait référence aux « Carmina », signifiant en latin à la fois « poèmes » et « chants magiques ». Une forte spiritualité imprègne le recueil, dont la quête de soi, la libération des entraves, mais aussi la remontée à « la source du poème », forment des thèmes majeurs.

> Écouter un extrait : Poème 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 925 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DEGAS, Edgar – Huit Sonnets

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Poésie


Edgar Degas - Danseuse posant pour un photographe (187?)

Saviez vous que le peintre et sculpteur impressionniste Edgar Degas (1834-1917) est l’auteur de huit sonnets ?
Edgar Degas fut l’un des premiers à faire de la danse un thème pictural ; il aimait révéler à travers ses modèles la poésie du mouvement.
On se doute que ses poèmes doivent tourner autour de cet art.

« Danse, gamin ailé, sur les gazons de bois.
Ton bras maigre, placé dans la ligne suivie
Équilibre, balance et ton vol et ton poids.
Je te veux, moi qui sais, une célèbre vie.

Nymphes, Grâces, venez des cimes d’autrefois ;
Taglioni, venez, princesse d’Arcadie,
Ennoblir et former, souriant de mon choix,
Ce petit être neuf, à la mine hardie.

Si Montmartre a donné l’esprit et les aïeux,
Roxelane le nez et la Chine les yeux,
À ton tour, Ariel, donne à cette recrue

Tes pas légers de jour, tes pas légers de nuit…
Mais pour mon goût connu qu’elle garde son fruit
Et garde aux palais d’or la race de sa rue. »

Illustration : Edgar Degas, Danseuse posant pour un photographe (187?).

> Écouter un extrait : La Danseuse.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 831 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAPMAN, William – Notre langue – France (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Poésie


William Chapman

William Chapman (1850-1917), journaliste, poète et traducteur canadien, admirateur de la France et de sa langue nous offre dans Les Aspirations (1904) deux témoignages propres à flatter notre orgueil national.

Notre langue
« Langue de feu, qui luit comme un divin flambeau,
Elle éclaire les arts et guide la science ;
Elle jette, en servant le vrai, le bien, le beau,
A l’horizon du siècle une lueur immense. »

France
« La France ! c’est le cœur qui fait vivre l’Europe,
La tête où tout projet vaste se développe,
Le bras où l’opprimé cherche à se cramponner,
Le torse qui résiste au choc des avalanches…
C’est un chêne géant dont on coupe les branches,
Mais que l’on ne pourra jamais déraciner. »

Illustration : William Chapman.

Notre langue (Version 2).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 689 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Poésie :