Livres audio gratuits pour 'Cocotte' :


DAUDET, Alphonse – Quarante Ans de Paris

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 9h 35min | Genre : Biographies


Gustave Caillebotte - L'Homme au balcon

Dans ce livre de souvenirs, Daudet nous raconte beaucoup d’anecdotes, comme le départ de Gambetta de Paris en ballon, ou son premier habit :

« Un éblouissement, ce buffet ! C’était, sous la flamme des bougies, avec ses verres, ses flacons, une pyramide en cristal, blanche, éblouissante, fraîche à la vue, de la neige au soleil. Je prends un verre, frêle comme une fleur ; j’ai bien soin de ne pas serrer, par crainte d’en briser la tige. Que verser dedans ? Allons, du courage, puisque personne ne me voit J’atteins un flacon en tâtonnant, sans choisir. Ce doit être du kirsch, on dirait du diamant liquide. Va donc pour un petit verre de kirsch ; j’aime son parfum qui me fait rêver de grands bois, son parfum amer et un peu sauvage. Et me voilà, versant goutte à goutte, en gourmet, la claire liqueur. Je hausse le verre, j’allonge les lèvres. Horreur ! De l’eau pure, quelle grimace ! Je veux replacer le verre ; mais je suis troublé, ma main tremble, ma manche accroche je ne sais quoi. Un verre tombe, deux, trois verres ! Je me retourne, mes basques s’en mêlent, et la blanche pyramide roule par terre, avec ses scintillations, le bruit d’ouragan, les éclats sans nombre d’un iceberg qui s’écroulerait. »

Il nous révèle aussi les dessous de ses principaux romans : Le Petit Chose, Les Lettres de mon moulin (Version 1, Version 2), Tartarin de Tarascon, Fromont jeune et Risler aîné, Jack, Numa Roumestan, etc. ainsi que de plusieurs personnages importants, que nous pouvons ainsi connaître d’une façon plus intime.

Le dernier chapitre retrace, d’une façon émouvante, les derniers jours d’Edmond de Goncourt.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 117 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WHARTON, Edith – Les Metteurs en scène

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 38min | Genre : Nouvelles


Les Metteurs en scène

Jean Le Fanois mène la vie assommante et équivoque de « metteur en scène », de lanceur de nouveaux riches dans le monde parisien. De grosses pertes au jeu avaient sérieusement entamé sa modeste fortune. Il noua rapidement des relations avec un riche Américain qui le chargea de décorer son hôtel. Il toucha de fortes commissions de la part des antiquaires et brocanteurs. Après la mort de son mécène, il devint le conseiller attitré des Américains désireux de dépenser leurs millions au profit des oisifs parisiens.

Au cours de ses recherches, il rencontre miss Blanche Lambert, qui vit, comme lui, aux dépens d’une veuve milliardaire qui rêve d’un beau mariage. Très vite, les deux jeunes gens lui trouvent un mari digne de ses exigences.

Leur association continue à bien fonctionner. Ils lancent de riches bienfaiteurs dans le monde des aristocrates français ruinés.

Un jour, ils font la connaissance de deux riches et naïves Américaines, Mrs et Miss Smithers. La mère rêve d’un beau mariage pour sa fille. Jean le Fannois trouve rapidement un prétendant, un charmant jeune duc.

Les Metteurs en scène.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 471 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOVE, Emmanuel – Le Meurtre de Suzy Pommier

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 2h 50min | Genre : Romans


Henri de Toulouse-Lautrec - L'Anglaise du Star du Havre (1899)

La présentation au public du dernier film de Jean Rivière se termine. Certaines scènes, très crues et violentes, ont provoqué des réactions houleuses dans le public. L’héroïne du film est assassinée dans sa baignoire par un ancien amant. Le lendemain, Suzy Pommier, la jeune et belle actrice, est trouvée morte, étranglée, dans sa baignoire. Cette scène est la répétition exacte de la dernière scène du film, visionné la veille par de très nombreuses personnes. Le jeune détective Hector Mancelle se met à la recherche de l’assassin.

Emmanuel Bove, né le 20 avril 1898 à Paris 14e où il est mort le 13 juillet 1945 dans le 17e, est un écrivain français. De son vrai nom Emmanuel Bobovnikoff, il naît d’un père russe et d’une mère luxembourgeoise. À l’âge de 14 ans, il décide de devenir romancier.

Alors qu’Emmanuel Bove était considéré avant-guerre comme l’un des principaux écrivains français, son œuvre, rapidement tombée dans l’oubli à la Libération, est longtemps restée indisponible avant d’être rééditée à partir des années 1970.

Deux romans et une nouvelle sont déjà dans la bibliothèque de Littératureaudio.com : Mes amis, Le Pressentiment et Un Raskolnikoff. Un roman policier qui tient en haleine jusqu’au dénouement inattendu.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 494 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FINTZEL-ROMANOVA, Natalia – La Valse des matadors

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 1h 25min | Genre : Contemporains


Natalila Fintzel-Romanova - La Valse des matadors

Au sein d’une troupe épinglée en pleine répétition, il y a une metteure en scène (un peu débordée), une jeune première (très ambitieuse et sollicitée), une actrice comique (qui ne fait rire qu’elle-même), une diva aux méthodes de travail obsolètes et un comédien qui garde au chaud les secrets de chacun.
Face au public, ils sont complices, se sourient, s’aiment. En coulisses, ils se détestent, se jalousent, se déchirent. Pendant plus d’une heure, règlements de comptes, répliques vachardes, phrases assassines, déploiement d’ego démesurés se succèdent. Mais quand vient le moment de jouer, le miracle a lieu, comme chaque fois…

« Toute ressemblance avec des situations ou personnages existants ou ayant existé est purement authentique et intentionnelle. »

Avec l’aimable participation de Magali, qui a lu les didascalies.

Avec l’aimable autorisation des Éditions de la Rue nantaise.

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 159 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUMAS, Alexandre – Les Borgia

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 7h 30min | Genre : Histoire


John Collier - A Glass of Wine with Caesar Borgia

Parmi les Crimes célèbres, les plus odieux sont certainement ceux des Borgia, parce qu’ils ont été commis par un pape et par un cardinal, qui auraient dû incarner toutes les qualités du christianisme.

Cette famille est tristement célèbre par ses fameux « poisons des Borgia », et par les empoisonnements, fratricides, incestes, vols, viols, trahisons d’un père et de son fils, dont le nom est resté dans la mémoire collective comme les symboles de la décadence de l’Église à la fin du Moyen-Age.

Pour faciliter la lecture, le texte a été découpé de façon aléatoire, en plages de 20-25 minutes environ. L’archive zip contient le texte intégral.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 516 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LA BRÈTE, Jean (de) – Rêver et vivre

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 5h | Genre : Romans


Henri-Pierre Danloux - Jeune Homme romantique

Robert d’Autrelle est un poète, un rêveur. Disposant d’un confortable revenu, diplômé de l’École des Chartes, il passe beaucoup de temps devant des palimpsestes ou des ruines des siècles passés, en rêvant aux belles dames, aux seigneurs et aux aventures des temps anciens.

Son père voudrait qu’il redescende sur terre et fonde une famille. Il lui a trouvé une charmante fiancée, jeune, séduisante et intelligente.

Robert arrive à Tours. Il va rencontrer la charmante Jeanne Le Lioran.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 157 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MACÉ, Jean – Contes du Petit-Château

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 6h | Genre : Contes


Senergues

Jean Macé est une des plus grandes figures de l’Éducation Nationale. On trouve dans presque toutes les villes de France une école qui porte son nom.

Jean Macé (1815-1894) est un écrivain, journaliste et enseignant français. Il a fondé la Ligue française de l’enseignement. De son nom complet Jean François Macé, il est l’un des principaux acteurs de l’histoire de la naissance de l’école républicaine au même titre que Jules Ferry même si ce dernier est plus connu de nos jours.

Le 15 novembre 1866, il fonde la Ligue française de l’enseignement. Celle-ci prend aussitôt une dimension nationale et diffuse l’idéal de Jean Macé sur tout le territoire : une école capable d’éduquer tout le peuple, de le stimuler, de le mobiliser sur le plan civique. Jean Macé travaille, en effet, dans la perspective de fonder une instruction laïque, gratuite, obligatoire, citoyenne et patriotique. Il définit ce projet dans Morale en action (1865), Les Vertus du républicain (1868), La Séparation de l’Église et de l’École (1870).
Il est élu sénateur inamovible en 1883.

« Pour ceux qui veulent la République, la vraie, celle de la liberté, il est bien évident que notre peuple n’en sait pas assez, et que le premier besoin de ce pays est d’être couvert de sociétés d’instruction. »

« Pour ceux qui rêvent le retour en arrière, notre peuple en sait trop, ce n’est que trop clair maintenant, et ce qu’il y aurait à faire ici, si c’était possible, ce serait des sociétés de désinstruction. »

« Notre chemin à tous, gens de la Ligue, est forcément le même : faire penser ceux qui ne pensent pas ; faire agir ceux qui n’agissent pas ; faire des hommes et des citoyens. »

> Écouter un extrait : Bibi, Baba et Bobo.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 319 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAINTE-BEUVE, Charles Augustin – Portraits de femmes

Donneurs de voix : Christiane-Jehanne & | Durée : 20h 40min | Genre : Essais


Écritoire-encrier alsacien

Ce très joli livre, riche, fort documenté, présente de belles personnes, des femmes ayant un talent de plume et d’autres évoquant plus légèrement les relations amoureuses, et aussi monsieur de La Rochefoucauld, dans le style dense et précis de l’auteur de ces 18 portraits.

Sont ici évoqués :
- Mesdames de Sévigné, de Souza, Roland, Guizot, Des Houlières, de Charrière, de Rémusat et monsieur de La Rochefoucauld (textes lus par Cocotte ainsi que le chapitre17, Les Fleurs, un apologue bien charmant).
- Mesdames de Liron, de Duras, de Staël, de La Fayette, de Longueville, de Krüdner, de Pontivy, puis Christel et en toute fin Maria dans un joli poème-récit (textes lus par Christiane-Jehanne ainsi que le chapitre 00 de présentation).

Ces Portraits de femmes sont bien des Portraits littéraires, genre inventé par Sainte-Beuve pour évoquer des personnages dont les caractères, la psychologie, les idées et sentiments, la manière et le talent sont originaux, singuliers, dignes d’être connus ou découverts, et que l’auteur fait revivre avec son propre langage d’écrivain.

Illustration : Écritoire-encrier, musée de l’Alsace.

> Écouter un extrait : Présentation.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 100 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Cocotte :