Livres audio gratuits pour 'Emile Gaboriau' :


GABORIAU, Émile – La Corde au cou (Partie 03 : Cocoleu)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 1h 37min | Genre : Romans


Johann Georg Laminit - Kaspar Hauser

Jacques de Boiscoran se désespère dans sa cellule. Il a beau crier son innocence, la déposition du comte de Claudieuse l’accable.

Grâce aux efforts conjugués de Maître Folgat, de Geneviève, dans cette troisième et dernière partie, tout s’explique, tout se comprend.

Illustration : Johann Georg Laminit, Gaspard Hauser (1828-1829).

Accéder aux autres parties de ce roman : Partie 01, Partie 02.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 030 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GABORIAU, Émile – La Corde au cou (Partie 02 : L’Affaire de Boiscoran)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 13h 22min | Genre : Romans


Gustave Courbet - Autoportrait à Sainte-Pélagie

À cause du témoignage de Cocoleu, un pauvre innocent, Jacques de Boiscoran a été arrêté et mis en prison.
Cette deuxième partie du roman La Corde au cou raconte les efforts désespérés de sa famille, de ses amis et de ses avocats pour trouver des arguments qui sèmeraient le doute dans l’esprit de ses juges quand le jour du procès arrivera.
Jacques a un alibi solide qui prouverait qu’il n’a pu commettre ce crime sont on l’accuse, mais pourquoi ne veut-il pas s’en servir ?
Devant son silence obstiné, malgré les prières de sa fiancée et de sa mère, son cas devient de plus en plus difficile. Va-t-il se décider à parler ?

Illustration : Gustave Courbet, Autoportrait à Sainte-Pélagie (ca. 1872).

Accéder aux autres parties de ce roman : Partie 01, Partie 03.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 805 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GABORIAU, Émile – La Corde au cou (Partie 01 : Le Feu du Valpinson)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 2h 52min | Genre : Romans


Joseph Mallord William Turner - The Burning of the Houses of Lords and Commons (1834-1835)

Le roman La Corde au cou est considéré comme le chef-d’œuvre d’Émile Gaboriau. C’est, en marge de l’intrigue bien ficelée, un subtil portrait de la société du 19ème siècle.

Au milieu de la nuit, un paysan arrive, tout essoufflé, à la porte de la maison du maire : le château du Valpinson est en feu, le comte est grièvement blessé, deux hommes sont morts dans l’incendie et trois autres blessés sérieusement. Un jeune « innocent » accuse un voisin, le marquis de Boiscoran, d’être l’auteur de cette catastrophe. Celui-ci clame son innocence, mais il est arrêté et écroué. Tout le désigne comme le coupable, malgré ses protestations. Mais pourquoi refuse-t-il de donner un alibi solide qui le sauverait du tribunal ? Et si ce n’est pas Jacques de Boiscoran le coupable, qui est-il ?

Dans cette enquête, le rôle de l’enquêteur est marginal. Ce sont les angoisses du prévenu et de sa famille qu’Émile Gaboriau dépeint avec son talent habituel. Les personnages sont intéressants et attachants et l’intrigue est bien construite.

Illustration : Joseph Mallord William Turner, The Burning of the Houses of Lords and Commons (1834-1835).

Accéder aux autres parties de ce roman : Partie 02, Partie 03.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 774 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GABORIAU, Émile – La Clique dorée

Donneuse de voix : Saperlipopette | Durée : 14h 23min | Genre : Romans


Émile Gaboriau

« Sans une seconde d’indécision, il se leva, et d’une voix profonde :
– Je ne vous dirai pas que je vous aime, Henriette, prononça-t-il… Je ne vous dirai pas que vous perdre, ce serait mourir, et qu’on ne tient pas à la vie dans ma famille… vous le savez, n’est-ce pas ?… Eh bien ! malgré cela, si mes craintes sont fondées, et je tremble qu’elles ne le soient, je n’hésiterais pas à vous dire : Quoi qu’il doive en résulter, Henriette, au risque même d’être séparés, à tout prix, par tous les moyens en notre pouvoir, nous devons lutter pour empêcher le mariage du comte de la Ville-Haudry et de Sarah Brandon !… »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 411 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GABORIAU, Émile – Les Hommes de paille

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 9h | Genre : Romans


Tavik Frantisek Simon - La Bourse de Paris (1913)

Émile Gaboriau (1832-1873) est un écrivain français, considéré comme le père du roman policier par sir Arthur Conan Doyle.

Vincent Favoral est caissier dans une banque, dirigée par le Baron de Thaller. Il est très économe, avare même, et fait mener à sa femme et à ses enfants une vie difficile et austère.
Un samedi soir, alors qu’il est sur le point de dîner avec sa famille et des amis, il reçoit la visite inattendue de son patron. Peu après la police vient l’arrêter, pour détournement de 12 millions de francs. Vincent Favoral, aidé de sa famille et de ses amis, parvient à s’enfuir, laissant les siens la cible des amis et voisins, ruinés, qui réclament leur argent à grands cris.
Mais Vincent Favoral est-il aussi coupable qu’on le croit ? A-t-il détourné ces sommes colossales seul, ou est-il victime d’une machination ?

Les Hommes de paille et sa suite, La Pêche en eau trouble, constituent les deux volets de L’Argent des autres, roman policier haletant, autant que peinture sociale qui nous emmène dans le monde de la banque et de la Bourse, au temps du Second Empire.

Illustration : Tavik Frantisek Simon, La Bourse de Paris (1913).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 266 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GABORIAU, Émile – Les Cotillons célèbres (Deuxième Série)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 8h 17min | Genre : Histoire


Diane de Poitiers

« La littérature courante et le roman soi-disant historique ont depuis longtemps défiguré toutes ces femmes célèbres, parvenues de l’amour, reines de la main gauche, de par leur esprit ou leur beauté. Héroïnes de drames ou de roman, les maîtresses des rois de France ont dû subir toutes les vicissitudes de l’intrigue ou de la mise en scène, tantôt placées sur le nuage, tantôt traînées au ruisseau.

J’ai entrepris de restituer à ces femmes célèbres leur véritable physionomie.

Au milieu de toutes les contradictions des chroniques et des mémoires, j’ai cherché la vérité, voilà tout !

Quant à ce titre des Cotillons célèbres, que d’aucuns trouveront peut-être un peu vert, je l’ai emprunté à S.M. le roi de Prusse. Il y a longtemps que trop de gens travaillent pour le roi de Prusse : il n’est pas malheureux qu’une fois par hasard, il se trouve avoir travaillé pour quelqu’un. » (Préface des Cotillons célèbres)

- Les Maîtresses légendaires,
- Agnès Sorel,
- Les Amours de François Ier,
- La Comtesse de Chateaubriant,
- Anne de Pisseleu, Duchesse d’Étampes,
- La Belle Ferronnière,
- Diane de Poitiers,
- Marie Touchet,
- Le Vert-Galant,
- La Belle Gabrielle,
- Catherine-Henriette d’Entragues, Marquise de Verneuil,
- Mademoiselle de Hautefort et Mademoiselle de La Fayette.

La première série des Cotillons célèbres est accessible à partir de cette adresse.

> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 5 419 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GABORIAU, Émile – Mademoiselle de Hautefort et Mademoiselle de La Fayette

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 16min | Genre : Histoire


Marie de Hautefort

« C’est à Lyon, en 1630, que Louis XIII, parmi les filles d’honneur de sa mère, remarqua Mademoiselle de Hautefort. C’était une toute jeune fille encore. Elle était blanche et rose. Ses grand yeux bleus, voilés de longs cils, avaient une admirable expression, ses cheveux d’un blond cendré étaient d’une richesse incomparable, enfin un très grand air, tempéré par une tenue presque sévère, relevait encore cette beauté précoce. La modestie, aussi bien que la beauté de Mademoiselle de Hautefort, touchèrent profondément Louis XIII.
[…]
La beauté de Mademoiselle de La Fayette était le contraire vivant de celle de Mademoiselle de Hautefort. Petite, frêle et brune, toute sa force semblait s’être réfugiée dans ses grands yeux. Louis XIII ne tarda pas à la prendre en affection et Mademoiselle de La Fayette s’éprit d’une grande tendresse pour ce roi déshérité de vraie tendresse.
[…]
Mais, pour Richelieu, Mademoiselle de La Fayette, au couvent, visitée par le roi, était tout aussi dangereuse. C’est alors qu’il s’avisa de donner à Louis XIII un ami au lieu d’une maîtresse, Cinq Mars. M. Alfred de Vigny nous a fait verser des larmes sur la mort du Grand Écuyer de Louis XIII. »

Mademoiselle de Hautefort et Mademoiselle de La Fayette.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 145 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GABORIAU, Émile – Catherine-Henriette d’Entragues, marquise de Verneuil

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 25min | Genre : Histoire


Catherine-Henriette d'Entragues, marquise de Verneuil

« Les cloches qui avaient sonné le glas funèbre de la duchesse de Beaufort vibraient encore, que déjà Henri IV songeait à pourvoir sa cour d’une nouvelle maîtresse. Il s’en allait « escarmouchant du cœur » avec l’une ou avec l’autre, lorsque le hasard, aidé d’une mère peu scrupuleuse, Marie Touchet, jeta sur son passage la belle et fière Henriette d’Entragues.
[…]
Une partie de chasse fut le théâtre de la première entrevue. Le roi, tout aussitôt, mordit à cet appât irrésistible de deux yeux ardents d’une vivacité plus que provocante. Les traits d’Henriette, sans avoir la régularité de ceux de Gabrielle, étaient peut-être encore plus séduisants. Et puis, n’était-elle pas encore embellie du piquant attrait de la nouveauté ?
[…]
La base des premiers protocoles furent passés. La modeste, séduisante et spirituelle d’Entragues mettait sa capitulation au prix de 100 000 écus. Ce chiffre formidable fit pousser les hauts cris à Henri IV. Il marchanda même, oui ! Il marchanda ! »

Catherine-Henriette d’Entragues, marquise de Verneuil.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 342 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Emile Gaboriau :