Livres audio gratuits pour 'Erckmann-Chatrian' :


ERCKMANN-CHATRIAN – Hugues-le-Loup

Donneur de voix : Florent | Durée : 3h 56min | Genre : Nouvelles


Hugues le Loup

Gédéon Sperver est au service du comte de Nideck depuis des années. Mais le comte, malade, est à l’aube d’une nouvelle crise, laquelle pourrait bien lui être fatale. Afin de le sauver, Gédéon se décide à aller chercher son fils Fritz, un jeune médecin exerçant à Fribourg.
Au château de Nideck, Fritz va croiser de curieux personnages et découvrir que le comte souffre d’un mal des plus étranges…

Illustration : Sunshine Village, Banff, Canada (photographie de Neil Rosenstech).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 235 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ERCKMANN-CHATRIAN – Une malédiction

Donneur de voix : Florent | Durée : 1h 52min | Genre : Contes


Bartolomé Esteban Murillo - Le Jeune Mendiant

Une malédiction, Vin rouge et vin blanc, Rembrandt et le poème Fantaisie forment le recueil Histoires et contes fantastiques, publié en 1849.

Karl de Romelstein apprend par son ami Victor que sa fiancée Maria fréquente un autre homme. Ne voulant pas y croire, il se querelle avec Victor qui va le provoquer en duel.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 049 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ERCKMANN-CHATRIAN – Messire Tempus – La Tresse noire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Contes


La Tresse noire

Le temps qui passe, le souvenir (et ses surprises) sont des thèmes éternels de la littérature mondiale.

Messire Tempus est une occasion pour Erckmann-Chatrian de reprendre contact avec Charlotte, une servante qu’il aima… il y a longtemps.
Un moment capital dans le récit :
« Cette vieille chanson, la voix fêlée de Charlotte, sa petite bouche ridée, qu’elle n’osait plus ouvrir, ses petites mains sèches, qu’elle tapait à droite, à gauche, sans mesure, hochant la tête, levant les yeux au plafond, les frémissements métalliques de l’épinette, et puis je ne sais quelle odeur de vieux réséda, d’eau de rose tournée au vinaigre… Oh ! horreur !… décrépitude !… folie ! Oh ! patraque abominable ! frissonne… miaule… grince… casse… détraque-toi ! Que tout saute… que tout s’en aille au diable !… Quoi !… c’est là Charlotte !… elle ! elle !… Abomination !

Je pris une petite glace et me regardai, j’étais bien pâle.
- Charlotte !… Charlotte ! m’écriai-je.
Aussitôt, revenant à elle et baissant les yeux d’un air pudique : – Théodore, murmura-t-elle, m’aimez-vous toujours ? »

Même thème dans La Tresse noire :
« Ah ! qu’il est doux, mes chers amis, de se reposer sur un modeste escabeau, en face d’un petit feu couvert de cendre, d’écouter sa théière babiller avec le grillon au coin de l’âtre, et d’avoir au cœur un lointain souvenir d’amour, qui nous permette de verser de temps en temps une larme sur nous-même ! »

Illustration : La Tresse noire (1867).

Messire Tempus.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 959 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ERCKMANN-CHATRIAN – Le Requiem du corbeau

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Nouvelles


Le Requiem du corbeau

Derniers mots d’une histoire divertissante Le Requiem du corbeau (1859) d’Erckmann-Chatrian :

« Maître Zacharias fut appelé au château. On lui commanda le Requiem de Yéri-Peter II, œuvre qui lui valut enfin la place de maître de chapelle, qu’il ambitionnait depuis si longtemps. Ce Requiem n’était autre que celui de Hans. Aussi l’oncle Zacharias, devenu un grand personnage, depuis qu’il avait cinq cents thalers à dépenser par an, me disait souvent à l’oreille :
- Hé ! neveu, si l’on savait que c’est pour le corbeau que j’ai composé mon fameux Requiem, nous pourrions encore aller jouer de la clarinette aux fêtes de village. Ah ! ah ! ah ! Et le gros ventre de mon oncle galopait d’aise.
Ainsi vont les choses de ce monde. »

Illustration : Le Requiem du corbeau (1867).

Le Requiem du corbeau.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 288 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ERCKMANN-CHATRIAN – L’Œil invisible, ou L’Auberge des trois-pendus

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 47min | Genre : Nouvelles


L’Œil invisible, ou L'Auberge des trois-pendus

L’Œil invisible, ou L’Auberge des trois-pendus est une nouvelle publiée en 1859 par le tandem Erckmann et Chatrian.

« La nuit était calme. Des milliers d’étoiles scintillaient dans l’étendue. Un instant je contemplai ce spectacle sublime, et des paroles de prière me vinrent naturellement aux lèvres. Mais jugez de ma stupeur, quand, abaissant les yeux, je vis un homme pendu à la tringle de l’enseigne du Bœuf-Gras, les cheveux épars, les bras roides, les jambes allongées en pointe et projetant leur ombre gigantesque jusqu’au fond de la rue !
L’immobilité de cette figure sous les rayons de la lune avait quelque chose d’affreux. Je sentis ma langue se glacer, mes dents s’entrechoquer. J’allais jeter un cri ; mais, je ne sais par quelle attraction mystérieuse, mes yeux plongèrent plus bas, et je distinguai confusément la vieille accroupie à sa fenêtre, au milieu des grandes ombres, et contemplant le pendu d’un air de satisfaction diabolique. »

Tel est le climat de cette histoire qui a pour cadre Nuremberg.

L’Œil invisible, ou L’Auberge des trois-pendus.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 509 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ERCKMANN-CHATRIAN – Le Tisserand de la Steinbach – Le Violon du pendu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Le Violon du pendu

Ces deux Contes de la montagne d’Erckmann Chatrian sont deux démonstrations qu’un seul événement (Le Violon du pendu), qu’une simple habitude (Le Tisserand de la Steinbach), peuvent modifier le cours d’une vie entière.

Le Tisserand de la Steinbach adore vivre en montagne et chasser. Sa passion de la chasse et son envie de tuer le gibier le poussent un jour au meurtre malgré lui et il se voit contraint de reprendre tristement son métier dernière sa navette :

« Eh bien ! oui, fit-il brusquement, oui, j’aurais mieux aimé périr au milieu des bois, sous la rosée du ciel, que de reprendre le métier ; mais il y avait encore autre chose. » Autre chose, qui est le sujet de sa confession.

Le Violon du pendu, conte fantastique débute ainsi :

« Karl Hâfitz avait passé six ans sur la méthode du contre-point ; il avait étudié Haydn, Gluck, Mozard, Beethoven, Rossini ; il jouissait d’une santé florissante et d’une fortune honnête qui lui permettait de suivre sa vocation artistique ; en un mot, il possédait tout ce qu’il faut pour composer de grande et belle musique… excepté la petite chose indispensable : l’inspiration. »

Le déclenchement : « Il regarda et vit dans l’angle du toit un homme accroupi : c’était Melchior le pendu, jouant sublimement. »

La fin : « Puis il entra chez maître Kilian, l’aubergiste de la Grappe, déploya son papier de musique sur la table, et s’étant fait apporter une bouteille de rikevir, il écrivit en tête de la première page : Le Violon du Pendu ! » et composa, séance tenante, sa première partition vraiment originale. »

Le Tisserand de la Steinbach.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 272 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ERCKMANN-CHATRIAN – Le Vieux Tailleur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Contes


Le Vieux Tailleur

Les deux derniers Contes vosgiens (1877) d’Erckmann-Chatrian sont Gretchen et Le Vieux Tailleur.

« C’était un vieux bonhomme aux tempes chauves, les yeux gris clair, le teint légèrement vineux, et qui, les jambes croisées sur son établi, tirant le fil, ressemblait à une grenouille, tant il avait la bouche largement fendue et l’air rêveur.
Je me rappelle aussi qu’on appelait le père Mauduy, le Vendéen, et que des personnes soi-disant pieuses l’accusaient d’avoir commis des horreurs en Vendée, d’avoir tué des femmes, des enfants, etc… La seule chose vraie de tout cela, c’est que Mauduy était parti comme volontaire en 92, qu’il avait fait les campagnes de Mayence, de Vendée, d’Italie et d’Égypte, et qu’après le coup de Brumaire, pouvant entrer dans la garde consulaire, il avait mieux aimé reprendre son état de tailleur que de servir Bonaparte. »

C’est l’histoire de ce passé, ressuscité à l’occasion d’une rixe de cabaret, qui est le sujet de ce conte qui nous surprend, sauf si nous avons été alertés, au début, par cette petite scène :

« Et un jour, apercevant des fleurets, il voulut les voir. Ses yeux brillaient, il en prit un, deux, trois, les faisant ployer sur le bout de son soulier avec une satisfaction singulière.
« Celui-ci, fit-il, est bon, il est souple ; la poignée est un peu trop courbée, mais on la redresserait facilement ; la garde est aussi un peu trop petite ; c’est égal, il m’irait, oui, il m’irait bien ! » »

Le Vieux Tailleur.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 041 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ERCKMANN-CHATRIAN – Les Trois Âmes

Donneur de voix : Bernard | Durée : 45min | Genre : Contes


Erckmann-Chatrian

Inséré désormais dans le recueil Les Contes Fantastiques, Les Trois Âmes est une courte prose qui fut publiée pour la première fois en 1859 dans la revue Le Figaro. L’histoire met en scène un maniaque, Wolfgang Scharf, qui tente de découvrir le principe de l’âme. Nous sommes ici à mi-chemin entre fantastique et terreur et le duo Émile Erckmann – Alexandre Chatrian crée un véritable théâtre de la peur avec le thème du scientifique fou, thème récurrent dans plusieurs autres contes.

« Vers minuit, je m’éveillai aux attouchements d’un corps… Je bondis de ma place avec dégoût… La vieille s’était approchée, attirée par la faim… Ses mains s’accrochaient à mes habits… En même temps, le cri de la chatte remplit la fosse et me glaça d épouvante.
Je m’attendais à soutenir un combat terrible, mais la malheureuse n’en pouvait plus : elle en était à son cinquième jour ! »

Les Trois Âmes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 283 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Erckmann-Chatrian :