Livres audio gratuits pour 'Marcel Proust' :


PROUST, Marcel – Sur la lecture (Version 2)

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 1h 54min | Genre : Essais


Livre et signet

« Tant que la lecture est pour nous l’initiatrice dont les clefs magiques nous ouvrent au fond de nous-mêmes la porte des demeures où nous n’aurions pas su pénétrer, son rôle dans notre vie est salutaire. Il devient dangereux au contraire quand, au lieu de nous éveiller à la vie personnelle de l’esprit, la lecture tend à se substituer à elle, quand la vérité ne nous apparaît plus comme un idéal que nous ne pouvons réaliser que par le progrès intime de notre pensée et par l’effort de notre cœur, mais comme une chose matérielle, déposée entre les feuillets des livres comme un miel tout préparé par les autres et que nous n’avons qu’à prendre la peine d’atteindre sur les rayons de la bibliothèque et de déguster ensuite passivement dans un parfait repos de corps et d’esprit. »

En préface au livre de J. Ruskin Sésame et les lys dont il a assuré la traduction, Marcel Proust nous invite à une réflexion sur le livre et l’acte de lire. Comment ne pas retrouver ici les thèmes qui vont sillonner La Recherche, comment ne pas sentir cette vibrante invitation à nous pencher sur nous-mêmes ?

« Il n’y a peut-être pas de jours de notre enfance que nous ayons si pleinement vécus que ceux que nous avons cru laisser sans les vivre, ceux que nous avons passé avec un livre préféré. »

Remarque : Pour la commodité de l’écoute, le texte a été divisé en 3 parties de manière artificielle. En outre, les notes auxquelles l’auteur renvoie ont été insérées au texte ce qui peut sembler alourdir la lecture.

Illustration: Livre et signet (cliché personnel).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 061 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PROUST, Marcel – Les Sentiments filiaux d’un parricide

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Nouvelles


Sélection de coupures de presse sur le drame familial des Van Blarenberghe (1907)

De très belles pages dans Les Sentiments filiaux d’un parricide où la relation du suicide d’un ami (ou presque) de Marcel Proust se mêle de considérations générales sur la mort et la folie et de réminiscences littéraires.

« Si j’ai répété avec insistance ces grands noms tragiques, surtout ceux d’Ajax et d’Œdipe, le lecteur doit comprendre pourquoi, pourquoi aussi j’ai publié ces lettres et écrit cette page. J’ai voulu montrer dans quelle pure, dans quelle religieuse atmosphère de beauté morale eut lieu cette explosion de folie et de sang qui l’éclabousse sans parvenir à la souiller.
J’ai voulu aérer la chambre du crime d’un souffle qui vînt du ciel, montrer que ce fait-divers était exactement un de ces drames grecs dont la représentation était presque une cérémonie religieuse et que le pauvre parricide n’était pas une brute criminelle, un être en dehors de l’humanité, mais un noble exemplaire d’humanité, un homme d’esprit éclairé, un fils tendre et pieux que la plus inéluctable fatalité – disons pathologique pour parler comme tout le monde – a jeté le plus malheureux des mortels dans un crime et une expiation dignes de demeurer illustres. »

Les Sentiments filiaux d’un parricide.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 373 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PROUST, Marcel – Douze Poèmes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Poésie


Antoine Watteau - La Partie carrée

Il est difficile de trouver des poèmes de Marcel Proust (il en a écrit peu) et le site n’a d’enregistré que Chopin en 2011. En voici une douzaine qui ajoutent à notre connaissance du prosateur si fécond.

« Antoine Watteau

Crépuscule grimant les arbres et les faces,
Avec son manteau bleu, sous son masque incertain ;
Poussière de baisers autour des bouches lasses…
Le vague devient tendre, et le tout près, lointain.

La mascarade, autre lointain mélancolique,
Fait le geste d’aimer plus faux, triste et charmant.
Caprice de poète – ou prudence d’amant,
L’amour ayant besoin d être orné savamment –
Voici barques, goûters, silences et musique. »

Marcel Proust, Les Plaisirs et les Jours, Portraits de peintres et de musiciens 1896

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 409 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PROUST, Marcel – L’Indifférent

Donneuse de voix : Tristiseult | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


marcel proust-170x220

L’indifférent est une nouvelle de Marcel Proust écrite en 1893 et publiée dans la revue La Vie contemporaine le 1er mars 1896. L’histoire fait sans doute écho à une expérience personnelle de l’écrivain dans un bal donné par la princesse de Wagram. Il y fit la rencontre de la comtesse Greffulhe qui sera sa source principale d’inspiration pour sa duchesse de Guermantes dans la Recherche. Proust évoque cette rencontre dans une lettre datée du 28 juin 1892 adressée à Robert de Montesquiou :  « J’ai enfin vu hier (chez Mme de Wagram) la comtesse. [...] Elle portait une coiffure d’une grâce polynésienne, et des orchidées mauves descendaient jusqu’à sa nuque, comme les « chapeaux de fleurs » dont parle M. Renan. Elle est difficile à juger [...] mais tout le mystère de sa beauté est dans l’éclat, dans l’énigme surtout de ses yeux. Je n’ai jamais vu une femme aussi belle. »

L’héroïne Madeleine de Gouvres, jeune veuve, se prend de passion de façon subite et inexplicable pour un homme mystérieux appelé Lepré. Ce dernier est au service d’une de ses amies, madame Lawrens, dont il assure la sécurité. Cependant Lepré ne semble pas prêter attention à l’intérêt tout particulier que lui voue Madeleine. À cause de cette indifférence non dissimulée et les silences répétés de Lepré, Madeleine essuie une multitude d’échecs. Malgré cela, elle s’obstine à courtiser ce curieux et lointain Lepré, d’autant plus séduisant qu’il lui échappe entièrement. Au fil de l’histoire, elle enquête et découvre le côté obscur de la virilité. Cette intrigue résonne étrangement avec Un amour de Swann.

L’Indifférent.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 280 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PROUST, Marcel – Souvenir

Donneuse de voix : Tristiseult | Durée : 8min | Genre : Nouvelles


686f3919-b202-4d8e-ab4d-c316581da0a9 zps52737c76

Dans cette nouvelle publiée dans La Revue Blanche entre 1893 et 1896, Proust exprime déjà le pouvoir de sensation qu’opère sur lui des effluves de parfums à jamais imprimées dans sa mémoire olfactive.

Souvenir.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 916 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PROUST, Marcel – Contre l’obscurité

Donneuse de voix : Tristiseult | Durée : 15min | Genre : Essais


2170b1d8-49bd-4b4e-9e9e-9b3fe3fc8d64 zps4959ae45

Proust a publié un dernier article dans La Revue blanche en 1896, Contre l’obscurité. Il y porte un regard critique sur la jeune génération de poètes qui l’entoure. Le seul qu’il tienne en estime est Anatole France. Il affirme par cet article son goût de la polémique en opposant littérature et philosophie. Pour lui, la littérature n’est pas une théorie reposant sur un système de pensée et à ce titre il fustige le Symbolisme, en ce qu’il est trop éloigné de la vie.
L’auteur est conscient de faire partie de cette jeune génération d’écrivains et s’amuse du fait qu’il n’a pas le recul d’un « monsieur de cinquante ans » pour les juger. Néanmoins il estime que ses propos ont d’autant plus de valeur que le jugement d’un « vieillard ».

Contre l’obscurité.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 751 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PROUST, Marcel – Avant la nuit

Donneuse de voix : Tristiseult | Durée : 12min | Genre : Nouvelles


Giovanni Boldoni - Tête de jeune femme sur fond rose

Leslie, un homme de la fin du XIX ème siècle, se rend au chevet de son amie Françoise qui est mourante. Elle a été blessée par une balle dont elle ne peut plus cacher la provenance. Au seuil de la mort, Françoise saisit la dernière occasion de voir son ami pour lui faire un ultime aveu. Leslie, refusant de garder une mauvaise image de son amie agonisante, hésite à se faire le confesseur d’une vérité douloureuse.

Avant la nuit.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 475 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PROUST, Marcel – À la recherche du temps perdu (Œuvre intégrale)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 145h 18min | Genre : Romans


Jacques-Émile Blanche - Marcel Proust

À la recherche du temps perdu est un roman de Marcel Proust, écrit entre 1908-1909 et 1922 et publié entre 1913 et 1927 en sept tomes, dont les trois derniers parurent après la mort de l’auteur. Plutôt que le récit d’une séquence déterminée d’événements, cette œuvre s’intéresse non pas aux souvenirs du narrateur mais à une réflexion sur la littérature, sur la mémoire et sur le temps. (Source : Wikipédia).

À l’occasion du centenaire de ce monument littéraire, retrouvez les sept tomes disponibles dans leur intégralité sur Littérature audio.com, ainsi qu’une sélection d’extraits :

- Du côté de chez Swann (+ une autre version du chapitre Un amour de Swann),
- À l’ombre des jeunes filles en fleurs,
- Le Côté de Guermantes,
- Sodome et Gomorrhe,
- La Prisonnière,
- Albertine disparue (+ une autre version du Chapitre 1),
- Le Temps retrouvé.


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 135 073 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Marcel Proust :