Livres audio gratuits de la catégorie 'Théâtre' :


FINTZEL-ROMANOVA, Natalia – La Valse des matadors

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 1h 25min | Genre : Contemporains


Natalila Fintzel-Romanova - La Valse des matadors

Au sein d’une troupe épinglée en pleine répétition, il y a une metteure en scène (un peu débordée), une jeune première (très ambitieuse et sollicitée), une actrice comique (qui ne fait rire qu’elle-même), une diva aux méthodes de travail obsolètes et un comédien qui garde au chaud les secrets de chacun.
Face au public, ils sont complices, se sourient, s’aiment. En coulisses, ils se détestent, se jalousent, se déchirent. Pendant plus d’une heure, règlements de comptes, répliques vachardes, phrases assassines, déploiement d’ego démesurés se succèdent. Mais quand vient le moment de jouer, le miracle a lieu, comme chaque fois…

« Toute ressemblance avec des situations ou personnages existants ou ayant existé est purement authentique et intentionnelle. »

Avec l’aimable participation de Magali, qui a lu les didascalies.

Avec l’aimable autorisation des Éditions de la Rue nantaise.

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 469 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MOLIÈRE – L’École des Femmes

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 2h | Genre : Théâtre


L'École des femmes, gravure de l'édition de 1719

L’École des femmes est une comédie de Molière en cinq actes et en vers, créée au théâtre du Palais-Royal le 26 décembre 1662.

La pièce, novatrice en ce qu’elle mêlait de manière alors inédite les ressources de la farce et de la grande comédie en vers, fut un immense succès, et suscita une série de débats connus sous le nom de « Querelle de L’École des femmes ». Cette querelle, habilement exploitée par Molière, lui donna l’occasion de répondre aux critiques qui lui avaient été adressées et de préciser son projet dramatique dans une comédie intitulée La Critique de l’École des femmes, représentée sur la scène du même théâtre au mois de juin de l’année suivante. (Wikipédia)

Depuis toujours, Arnolphe craint d’être trompé par sa femme. Il a rencontré un jour une très jolie petite fille, l’a achetée à sa nourrice et l’a fait élever dans une ignorance totale.

Une quinzaine d’années plus tard, il envisage d’épouser cette enfant, devenue une belle jeune fille, naïve et pure, telle qu’il la souhaitait. Mais il est obligé de s’absenter pour ses affaires, et un jour, alors qu’elle était « sur son balcon, à travailler au frais, un jeune homme bien fait… »

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 773 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ÉRASME – L’Amant et la maîtresse

Donneuse de voix : Christine Sétrin & René Depasse | Durée : 31min | Genre : Théâtre


Pieter de Hooch - Jeune Femme recevant une lettre

« Pamphile.- Salut, cruelle ; salut, cœur de bronze, salut, âme de diamant.

Marie.- Je vous salue, Pamphile, autant de fois que vous voudrez et sous tous les noms qu’il vous plaira. Mais vous semblez avoir oublié le mien : je me nomme Marie.

Pamphile.- C’est Martie qu’il aurait fallu vous appeler.

Marie.- Pourquoi cela ? je vous prie. Qu’ai-je de commun avec Mars.

Pamphile.- Parce que ce dieu se fait un jeu de tuer les hommes, et qu’il en est de même de vous ; seulement, plus cruelle que Mars, vous n’épargnez pas même votre amant.

Marie.- Ciel ! où est la champ de carnage des gens que j’ai massacrés ? où est le sang que j’ai répandu ?

Pamphile.- Si vous voulez voir un vrai cadavre, vous n’avez qu’à me regarder.

Marie.- Qu’entends-je ? un mort qui parle et qui marche ! Puissé-je ne rencontrer jamais de spectres plus redoutables !

Tel est le ton du Colloque L’Amant et la maîtresse, scène de dépit amoureux suivi de raccommodement écrite avec humour par Érasme (1467-1536) au temps de Montaigne…, plus de deux siècles avant Marivaux.

Comme L’Amitié et La Jeune Fille ennemie du mariage, ce dialogue léger était, parait-il, destiné à apprendre aux chrétiens à vivre selon les seules exigences de l’Évangile.

Traduction : Victor Develay (1828-1892).

Illustration : Pieter de Hooch, Jeune Femme recevant une lettre (1670).

L’Amant et la maîtresse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 663 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – La Tempête

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 2h 13min | Genre : Théâtre


John William Waterhouse - Miranda (La Tempête)

La Tempête (The Tempest) est une pièce de théâtre en cinq actes écrite par William Shakespeare vers 1610-1611. C’est l’une des dernières pièces du dramaturge.

Le duc de Milan, Prospero, après avoir été déchu et exilé par son frère, se retrouve avec sa fille Miranda sur une île déserte. Grâce à la magie que lui confèrent ses livres, il maîtrise les éléments naturels et les esprits ; notamment Ariel, esprit positif de l’air et du souffle de vie ainsi que Caliban, être négatif symbolisant la terre, la violence et la mort.
La scène s’ouvre sur le naufrage, provoqué par Ariel, d’un navire portant le roi de Naples, son fils Ferdinand ainsi qu’Antonio, le frère parjure de Prospero. Usant de sa magie et de l’illusion, Prospero fait subir aux trois personnages échoués sur l’île diverses épreuves destinées à les punir de leur traîtrise, mais qui ont également un caractère initiatique.

Les personnages de La Tempête se sont élevés aujourd’hui à un rang presque mythique : représentés, cités, repris, mis en scène par nombre d’artistes dans leurs œuvres, ils incarnent et symbolisent avec une grande richesse des comportements et sentiments humains. Caliban et Ariel ont souvent servi à symboliser les peuples primitifs des colonies, esclaves et jouets des puissances coloniales, ballottés dans les querelles des colons auxquelles ils ne comprennent rien. (Wikipédia)

Traduction : François-Victor Hugo (1828-1873).

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 891 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MOLIÈRE – Les Fourberies de Scapin (Version 2)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 1h 36min | Genre : Théâtre


Honore Daumier

Les Fourberies de Scapin est une comédie de Molière en trois actes et en prose, créée au théâtre du Palais-Royal le 24 mai 1671. La pièce n’obtint alors qu’un succès limité. Les représentations s’espacèrent rapidement et Molière n’interpréta, jusqu’à sa mort en février 1673, que dix-huit fois le rôle de Scapin.

Reprise par ses anciens compagnons de scène après la mort du dramaturge, la pièce obtint en revanche un immense succès, et fut représentée 197 fois entre 1677 et la mort de Louis XIV en 1715. Elle est par la suite devenue l’une des pièces les plus jouées du répertoire théâtral français.

En l’absence de leurs pères partis en voyage, Octave, fils d’Argante ainsi que Léandre, fils de Géronte, se sont épris l’un de Hyacinte, jeune fille pauvre et de naissance inconnue qu’il vient d’épouser, le second de la « jeune Égyptienne » Zerbinette.
Au retour d’Argante, Octave, très inquiet de la réaction paternelle à l’annonce de son union et, de plus, fort à court d’argent, implore l’aide de Scapin, valet de Léandre. Mais cet « habile ouvrier de ressorts et d’intrigues » ne parvient pourtant pas à faire fléchir le vieillard.
(Wikipédia)

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 303 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SOPHOCLE – Œdipe-roi

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 1h 47min | Genre : Théâtre


Buste de Sophocle du type Farnèse

Dans la littérature grecque antique, le « cycle thébain » est un ensemble de récits légendaires qui racontent l’histoire d’Œdipe et de ses enfants. Sophocle en a tiré trois tragédies : Œdipe-roi, Œdipe à Colone et Antigone, chacune jouée une seule fois (et pas dans cet ordre) entre -440 et -405.

2500 ans plus tard, on demanda à Jean Cocteau pourquoi il travaillait sur La Machine infernale, inspirée tout droit d’Œdipe-roi. Il répondit : « Pourquoi je m’occupe de Sophocle ? Parce qu’il existe des choses neuves très vieilles et des choses vieilles toutes neuves ».

Résumé :

À son arrivée à Thèbes, Œdipe a libéré la cité de la Sphinge en résolvant son énigme ; en récompense, il s’est vu offrir le trône, laissé vacant par la mort de Laïos, et Jocaste, sa veuve. Vingt ans plus tard, une peste se déclare : Œdipe consulte l’oracle de Delphes, par qui s’exprime Apollon. Il annonce que la peste ne s’arrêtera que quand le meurtrier de Laïos aura été découvert et condamné. Œdipe commence alors son enquête…

Quelques informations :

La tragédie grecque est plus voisine de l’opéra que de la tragédie française classique. Ignorant actes et scènes, elle est structurée en parties dramatiques : les épisodes (dialogues joués par les acteurs), et parties lyriques : les stasima (chants et hymnes déclamés par le chœur). L’action est mise en place dans un Prologue, puis le chœur, qui représente les citoyens (ici, les Thébains), entre en scène (Parodos) ; suivent en alternance épisodes et stasima, jusqu’au final et à la sortie du chœur (Exodos). Tout le texte est écrit en vers, ce dont la traduction française ne rend pas compte. Trois acteurs jouent tous les rôles, changeant de voix, de vêtements…

Dans cette lecture, qui n’a pas de support visuel, à chaque rôle correspond un donneur de voix différent. Les textes du chœur et ceux du Coryphée, en principe des vieillards, sont lus par deux voix féminines – concession pratique qui apporte à cette lecture une très heureuse richesse expressive.

L’équipe qui vous propose cette lecture espère mettre en voix les deux pièces suivantes, Œdipe à Colone et Antigone, au mieux des disponibilités de chacune et chacun des donneurs de voix.

Traduction : Nicolas Artaud (1794-1861).

> Écouter un extrait : Prologue.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 309 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FEYDEAU, Georges – Monologues (Quatrième Sélection)

Donneuse de voix : Maria Scaniglia | Durée : 37min | Genre : Théâtre


Feydeau

Vous trouverez ici une sélection de monologues de Georges Feydeau, extraits du recueil Théâtre complet IV, exemplaires regroupant les œuvres connues (et moins connues) de l’auteur.
Nous avons choisi ici des textes sous la thématique de l’ordre, la droiture, la justice…

> Écouter un extrait : Le Volontaire.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 499 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FEYDEAU, Georges – Saute, Marquis !

Donneuse de voix : Maria Scaniglia | Durée : 16min | Genre : Théâtre


Edgar Degas - La Chanteuse au gant

On ne sait si ce monologue-opérette a fait l’objet de représentations publiques ou privées… Mais cette œuvre de jeunesse à la fois chantée et jouée mériterait bien d’être interprétée sur scène !
On retrouve avec plaisir, la langue et l’univers de l’auteur, qui n’aura de cesse tout au long de sa carrière de développer ce phrasé, son phrasé.

Alors, « Saute, lecteur ! »

Saute Marquis !.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 669 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Théâtre :