Livres audio gratuits pour 'T. Combe' :


COMBE, T. – La Pommière

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 1h 20min | Genre : Nouvelles


La Pommière

T. Combe est le pseudonyme d’Adèle Huguenin-Vuillemin. Née au Locle, en Suisse, en 1856, dans une famille d’horlogers, elle fut institutrice à 16 ans. C’est pour compléter son revenu qu’elle se mettra à écrire à 21 ans, avec succès. Elle séjournera à Londres puis à Paris. Revenue en Suisse, elle sera une écrivaine et conférencière renommée, chrétienne, féministe, militante contre l’alcoolisme. Elle adhérera, à 57 ans, au parti socialiste (favorable au suffrage féminin). Elle décède dans sa maison des Brenets à 77 ans en 1933.

Son recueil de nouvelles Chez nous, nouvelles jurassiennes, publié en 1890, restitue avec justesse l’ambiance paysanne des hauts du Jura neuchâtelois à la fin du XIXe siècle. Nous vous proposons de découvrir l’écriture agréable et typique de T. Combe à travers La Pommière. À 45 ans, Doline est toujours « vieille fille ». Pourtant, les choses vont bientôt changer ! Mais… pas comme l’on s’y attendait… « Ah ! Doline, Doline ! … tandis que vous ne pensez à rien, ce qui est votre manière favorite de réfléchir, Doline, votre destinée s’approche… Elle s’approche, votre destinée, elle s’avance sur le gravier du chemin, elle est près de la pompe, elle passe devant la fenêtre de la cuisine, elle s’arrête sur le seuil, elle ouvre la porte et prononce deux mots qui vont bouleverser votre existence… »

La Pommière.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 014 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

COMBE, T. – Laquelle des trois ?

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 1h 9min | Genre : Nouvelles


Laquelle des trois ?

T. Combe est le pseudonyme d’Adèle Huguenin-Vuillemin. Née au Locle, en Suisse, en 1856, dans une famille d’horlogers, elle fut institutrice à 16 ans. C’est pour compléter son revenu qu’elle se mettra à écrire à 21 ans, avec succès. Elle séjournera à Londres puis à Paris. Revenue en Suisse, elle sera une écrivaine et conférencière renommée, chrétienne, féministe, militante contre l’alcoolisme. Elle adhérera, à 57 ans, au parti socialiste (favorable au suffrage féminin). Elle décède dans sa maison des Brenets à 77 ans en 1933.

Son recueil de nouvelles Chez nous, nouvelles jurassiennes, publié en 1890, restitue avec justesse l’ambiance paysanne des hauts du Jura neuchâtelois à la fin du XIXe siècle. Nous vous proposons de découvrir l’écriture agréable et typique de T. Combe à travers Laquelle des trois ?. Comment Caroline, Jenny et Mica, peuvent-elles continuer « seules » à exploiter la ferme de Jean Verdan, leur père décédé ? Abdias-Sédécias-Tobie Muller, le domestique, leur propose une solution…

Laquelle des trois ?.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 051 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

COMBE, T. – Petites Gens : Boubette

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 40min | Genre : Nouvelles


Adèle Huguelin Vuillemin

Adèle Huguelin Vuillemin (1856-1933) est une Suissesse née d’une famille d’horlogers ruinés ; jeune institutrice elle écrit sous le pseudonyme de T. Combe des nouvelles à succès, dont le recueil Petites Gens (1896) d’où est issu Boubette.

Il y a sûrement des éléments autobiographiques dans l’idylle du brave fils peu cultivé du réparateur de bijoux et la fille adorable de l’épicière un peu « filou ». Une atmosphère villageoise qui nous éloigne des cours royales et des amours des grands de ce monde !

« Deux enfants, ces amoureux. Elle dix-huit ans, lui dix-neuf, et si petits, si maigrelets, qu’ont les eût mis sur une cheminée, de chaque côté de la pendule, comme des amoureux en biscuit de Saxe. Ils se trouvaient mutuellement très bien. Boubette, roussotte et pâlotte, avec sa petite tresse blonde et son ruban vert, avec son petit menton qui pointait en avant, avec ses gestes de gamin et son joli rire impertinent, Boubette était pour Aimé la perle des blondes. Elle, de son côté, bien que peu encline à la vénération, admirait le front d’Aimé. »

Ils écrivent à deux un roman :
« – Ah ! s’écria Boubette, laissez-moi tranquille avec ce plan ! Alexandre Dumas n’en faisait jamais. Aimé se tut et passa la main dans ses cheveux ; au bout d’un instant il reprit : — Je crois cependant qu’un plan est utile, surtout pour des commençants, et quand on travaille à deux, comme nous. Nous pourrions aller dans des directions tout à fait différentes… »

Une charmante histoire, toute dans ce ton, avec quelques larmes cependant.

> Écouter un extrait : 01. Monsieur Uzelim.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 971 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |